Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Hôpital : le ministre de la Santé propose 300 millions d'euros pour les médecins selon des syndicats

-
Par , France Bleu

Ce lundi, le ministre de la Santé Olivier Véran a proposé une enveloppe de 300 millions d'euros pour revaloriser les salaires des médecins hospitaliers. Les syndicats se disent très déçus.

Selon des syndicats, le ministre de la Santé a proposé une enveloppe de 300 millions d'euros pour revaloriser les salaires des médecins hospitaliers.
Selon des syndicats, le ministre de la Santé a proposé une enveloppe de 300 millions d'euros pour revaloriser les salaires des médecins hospitaliers. © Maxppp - Michael Bunel / Le Pictorium

Selon des sources syndicales à l'AFP, Olivier Véran a proposé ce lundi aux syndicats 300 millions d'euros pour revaloriser les salaires des médecins à l'hôpital. Annoncée dans le cadre du "Ségur de la santé", cette enveloppe est nettement moins importante que les sept milliards réclamés par les syndicats.

Les 300 millions comprendraient des hausses de salaires ciblées sur le début et la fin de carrière des praticiens hospitaliers, une revalorisation de plusieurs primes (engagement de service public exclusif, garde des weekends et jours fériés) et du temps de travail additionnel (les heures supplémentaires des praticiens hospitaliers). La situation des internes et étudiants en médecine sera elle traitée à part.

"La désillusion est énorme"

Un responsable syndical, interrogé par l'AFP, dit être très "déçu" : "la désillusion est énorme". Un de ses collègues, représentant lui aussi des médecins hospitaliers, considère le montant proposé "nul" au regard des "100.000 médecins, pharmaciens, odontologistes" concernés.

Pour un troisième, c'est même carrément "inadmissible". Il appelle d'ailleurs les médecins à la grève ce mardi, alors qu'une nouvelle journée d'action est organisée partout en France.

Selon les syndicats, une prochaine réunion est prévue "jeudi matin" avec le ministre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess