Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Hôpital : la réunion de clôture du Ségur de la santé, prévue vendredi 3 juillet, est reportée

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Le gouvernement a proposé aux syndicats une enveloppe supplémentaire de 400 millions d'euros pour améliorer la rémunération des personnels hospitaliers paramédicaux et non médicaux indique l'AFP ce jeudi.

Manifestation devant l’hôpital Robert Debré des personnels soignants a l'appel de syndicats et collectifs hospitaliers, le 18 juin 2020 à Paris.
Manifestation devant l’hôpital Robert Debré des personnels soignants a l'appel de syndicats et collectifs hospitaliers, le 18 juin 2020 à Paris. © Maxppp - Christophe Morin / IP3

Après avoir promis six milliards d'euros pour augmenter la rémunération des personnels hospitaliers non médicaux, le gouvernement a proposé 400 millions d'euros supplémentaires aux syndicats mercredi au terme d'une réunion de près de 10 heures dans le cadre du "Ségur de la santé", a indiqué FO-Santé dans un communiqué. Une deuxième source syndicale a confirmé à l'AFP le montant de cette rallonge budgétaire. Contacté, le ministère de la Santé n'a pas souhaité pour sa part confirmer l'information, en précisant que "les discussions" étaient "toujours en cours" avec les syndicats. Elles devaient s'achever vendredi mais sont finalement prolongées a appris franceinfo auprès du ministère de la Santé et des syndicats.

Les syndicats, insatisfaits, réclament une hausse de rémunération de 300 euros net pour l'ensemble des agents du secteur public. "Malgré l'annonce d'une enveloppe supplémentaire de 400 millions d'euros, la revendication de 300 euros pour tous n'est clairement pas envisageable en l'état", a réagi FO, ajoutant que "les propositions du ministre n'étaient pas à la hauteur des revendications". 

Une enveloppe toujours insuffisante pour les syndicats

"Le ministre a souhaité pouvoir avoir quelques jours supplémentaires afin de revenir vers le président de la République pour obtenir de nouveaux arbitrages financiers (...) La balle est à nouveau dans le camp de l'exécutif", a insisté le syndicat. Interrogé jeudi matin sur RTL, Olivier Véran a mis de son côté l'accent sur l'importance de la somme proposée par le gouvernement. "Six milliards d'euros, c'est considérable : c'est 40 fois plus que les revalorisations annuelles des salaires à l'hôpital opérées par le précédent gouvernement", a-t-il souligné. "Bien sûr, on vient de loin et c'est pour ça que cet effort est colossal : c'est le plus gros effort jamais réalisé pour le secteur de la santé", a-t-il insisté, assurant que la négociation n'était pas close : "On va se revoir, signe qu'on discute".

Le ministère a par ailleurs mis sur la table 500 millions d'euros de revalorisations pour les médecins, internes et étudiants en santé, qui ont rendez-vous au ministère ce jeudi pour une nouvelle séance de négociation.

(Avec AFP)

Choix de la station

À venir dansDanssecondess