Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

L'hôpital de Montreuil récompensé pour sa "biographie sensorielle" des patients

-
Par , France Bleu Paris

Les équipes de l'hôpital André Grégoire de Montreuil viennent de recevoir une récompense pour leur recueil de biographie sensorielle, un recueil qui permet "d'humaniser d'avantage les soins" pour les patients en réanimation.

Norine, aide-soignante, le docteur Vincent Das et Cécile Cotelle, cadre au service réanimation
Norine, aide-soignante, le docteur Vincent Das et Cécile Cotelle, cadre au service réanimation © Radio France - Hajera Mohammad

Montreuil, France

Depuis quelques années, les équipes du CHI André Grégoire de Montreuil (Seine-Saint-Denis) se sont lancées dans un projet afin d'humaniser d'avantage les soins aux patients. Le "recueil de biographie sensorielle" est l'un des outils qui permet de mettre en oeuvre ce projet dans le service de réanimation.

Un carnet biographique

Ce recueil est un petit carnet dans lequel le patient ou sa famille (s'il n'est pas conscient à son arrivée au service) recense tout ce qu'il aime, ce qu'il n'aime pas et ses habitudes  : Est-ce qu'il dort dans le noir complet ou avec une veilleuse ? Se rase-t-il tous les jours ou une fois par semaine ? Dans quelle position préfère-t-il dormir ? L'infirmier ou le soignant devra respecter les indications données. "On essaye de remettre le patient qui est dans un état très vulnérable, un peu comme s'il était à la maison", explique Cécile Cotelle, cadre du service réanimation.

"Comme à la maison" - Cécile Cotelle, cadre au service réanimation de l'hôpital de Montreuil

Des soins plus humains

On pense trop souvent qu'une personne hospitalisée en réa est forcément inconsciente et ne ressent presque plus rien. "C'est faux", répète le docteur Vincent Das, chef du service.  "Un patient même en étant sédaté perçoit des choses. Le fait d'être l'objet d'un soin, de ne pas être acteur, de ne pas décider, c'est vécu comme une intrusion". Alors autant le faire en respectant au maximum, et dans la mesure du possible, ses goûts et ses habitudes.

Un travail d''équipe

Pour le personnel, dont tous les membres ont été formés, c'est un vrai plus et pas forcément du travail supplémentaire. "On se re-concentre sur le patients", explique Karen, infirmière depuis cinq ans. "Au final, c'est bénéfique pour le patient et pour nous", conclut-elle.

Les équipes de l'hôpital de Montreuil ont reçu en juin dernier le prix Hélioscope (GMF) pour ce recueil de biographie sensorielle. Une récompense qui distingue chaque année, un projet ou une initiative pour le "mieux-être" des malades

Humaniser les soins - reportage à l'hôpital de Montreuil