Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Il faut isoler les personnes positives au Coronavirus en les accompagnant" Karine Cordier, infirmière au Mans

-
Par , France Bleu Maine

Un projet de loi devrait être présenté prochainement par le gouvernement afin d'isoler les personnes positives au coronavirus. L'annonce a été faite ce jeudi par Jean Castex. Au Mans, dans un centre de dépistage, les patients et soignants sont plutôt pour ce plan.

Karine Cordier, infirmière libérale au Mans qui réalise les tests en Sarthe
Karine Cordier, infirmière libérale au Mans qui réalise les tests en Sarthe © Radio France - Christelle Caillot

Faut-il isoler obligatoirement les personnes testées positives au Coronavirus ?

Le Premier ministre a annoncé ce jeudi que le gouvernement allait présenter son propre projet de loi sur la mise à l'isolement des personnes malades du coronavirus. Il s'agit de renforcer un "accompagnement le plus individualisé possible. Notre intention est d'améliorer encore, à chaque étape, la pleine efficacité de la stratégie du test, du traçage et de l'isolement des personnes", a souligné Jean Castex.

En Sarthe, patients et soignants sont plutôt favorables à l'isolement 

Karine Cordier, est infirmière libérale dans le quartier des Sablons. Elle vient régulièrement chez Laborizon au parc Manceau près du Mans pour faire passer les tests PCR aux sarthois.

Pour elle, il faut que les personnes positives soient isolées mais il faut que ce soit fait par un accompagnement et non par une sanction. De plus, ce n'est pas forcément simple dans les familles nombreuses qui vivent dans des petits appartements avec souvent trois générations réunies dans le salon. Il faut surtout accompagner les personnes positives, qu'elle ne vivent pas cet isolement comme une sanction. Il faudra faire attention aussi à ce que ce plan ne soit pas trop restrictif nous dit l'infirmière car sinon, le nombre de personnes qui se feront tester risque de diminuer.

Est-ce que les dépistages vont baisser en cas d'isolement obligatoire pour les personnes positives au Coronavirus (illustration Laborizon en Sarthe)
Est-ce que les dépistages vont baisser en cas d'isolement obligatoire pour les personnes positives au Coronavirus (illustration Laborizon en Sarthe) © Radio France - Christelle Caillot

Si on est positif, il faut s'isoler 

Ce jeudi, les patients qui venaient faire le test PCR chez Laborizon au parc Manceau étaient tous d'accord pour l'isolement. Fatouma passe le test car elle va faire un stage en milieu hospitalier : "si c'est positif, je resterai à la maison. C'est sur que ça sera long et compliqué, mais je ne veux pas contaminer mes proches". C'est un peu le même discours pour Simone qui est retraité : "si on est positif, on s'isole obligatoirement et on ne voit personne. On ne va pas dans les magasins et on se fait livrer les courses. Après, je reconnais que c'est beaucoup plus facile pour une couple que pour une famille nombreuse. C'est souvent difficile aussi pour les enfants s'ils ne peuvent plus voir leur maman ou leur papa pendant plusieurs jours".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess