Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : la Creuse n'est pas à l'abri malgré le taux d'incidence le plus faible de France

-
Par , France Bleu Creuse

C'est en Creuse que le virus de la Covid-19 circule le moins ! Nous sommes le département le moins touché de France par la pandémie, mais pour le chef du service de réanimation de l'hôpital de Guéret, il faut rester prudent, très prudent.

Dhaoui Slotani, chef du service de réanimation de l'hôpital de Guéret
Dhaoui Slotani, chef du service de réanimation de l'hôpital de Guéret © Radio France

Ne pas se croire à l'abri, invitée de France Bleu Creuse ce vendredi 26 mars, la préfète de la Creuse a appelé les Creusois à ne rien lâcher face au coronavirus. "Nous sommes à une période charnière qui durera encore quelques semaines, où il est tout sauf prudent et même particulièrement dangereux de se croire à l'abri." Ce lundi 29 mars, c'est au tour de Dhaoui Slotani le chef du service de réanimation de l'hôpital de Guéret, de nous appeler à la prudence. Retrouver l'intégralité de l'interview en vidéo de Dhaoui Slotani ici.

C'est une question de temps

La Creuse est le département français où le virus circule le moins. Le taux d'incidence, le nombre de nouvelles contaminations sur 100 000 est le plus bas de l'hexagone. Pour autant il ne faut pas imaginer que le bout du tunnel n'est pas loin. Dhaoui Stolani est formel "ce n'est qu'une question de temps, c'est une réalité épidémique". Le chef du service de réanimation de l'hôpital de Guéret rappelle l'importance des gestes barrières car même si le nombre de cas est faible en Creuse "nous ne vivons pas sur une île déserte". 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

La Creuse bien dotée en lit de réanimation

Sept personnes sont ce lundi 29 mars hospitalisées dans l'unité Covid de l'hôpital de Guéret, et le service de réanimation ne compte qu'un patient. "Notre capacité en lits de réanimation explique Dhaoui Soltani est suffisante pour le département. Mais s'il y a une flambée importante, on risque d'être débordés. On a frôlé la saturation lors de la deuxième vague". L'hôpital de Guéret compte 12 lits de soins critiques, dont 8 lits de réanimation lourde et quatre lits de surveillance continue, mais qui sont transformables à tout moment en 12 lits de réanimation. "Au niveau national la moyenne est de 6 lits pour 100 000 habitants, donc nous sommes bien lotis". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess