Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Il n'y aura finalement pas de couvre-feu départemental dans les Alpes-Maritimes

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Azur

Finalement le couvre-feu ne concernera pas tout le département des Alpes-Maritimes. C'était dans un premier temps le souhait du préfet pour harmoniser les règles, suite à la multiplication des demandes des élus. Un arrêté préfectoral sera pris mais sur un périmètre plus restreint.

Les policiers contrôlent les attestations de déplacement dérogatoire (Photo d'illustration)
Les policiers contrôlent les attestations de déplacement dérogatoire (Photo d'illustration) © Radio France - Claire Leys

Le préfet des Alpes-Maritimes avait annoncé ce samedi la mise en place d'un couvre-feu dans tout le département, entre 22 heures et 5 heures du matin, afin d'harmoniser les règles. Finalement, "la limitation envisagée ne concernera pas l'intégralité du territoire", indique la préfecture ce dimanche. 

Couvre-feu dans les communes du littoral et celles de plus de 10.000 habitants

L'arrêté préfectoral qui prend effet ce dimanche 22 mars jusqu'au 31 mars, instaure un couvre-feu dans les communes du littoral et les communes de plus de 10.000 habitants des Alpes-Maritimes, entre 22 heures et 5 heures du matin. 

Pendant cette plage horaire, les déplacements rapides pour faire des achats essentiels, pour faire un peu de sport ou pour promener son chien près de son domicile ne sont plus autorisés. En revanche, cela ne change rien pour celles et ceux qui travaillent, qui sortent de chez eux pour un motif médical ou familial impérieux. Ils pourront sortir pendant le couvre-feu, à condition de toujours pouvoir justifier ces déplacements.

Le non-respect du couvre-feu est d'une contravention de classe 4, c'est-à-dire 135 euros d'amende, qui peut être majorée à 375 euros si elle n 'est pas payée immédiatement. Comme le non-respect du confinement.  2.400 procès-verbaux ont été dressés entre mardi midi et samedi soir, dans les Alpes-Maritimes.

Couvre-feu à Monaco de 22 heures à 5 heures du matin 

La Principauté de Monaco prend les mêmes dispositions que la préfecture des Alpes-Maritimes. Les commerces ont obligation de fermer à 21h30 au plus tard pour permettre aux clients de respecter le couvre-feu. Les contrevenants s'exposent cette fois à une amende pouvant aller jusqu'à 200 euros. 

Six communes des Alpes-Maritimes avaient déjà instauré le couvre-feu

Six maires maralpins avaient déjà pris des arrêtés municipaux pour instaurer un couvre-feu : 

  • Vallauris : de 22 heures à 5 heures du matin ; 
  • Menton : de 21 heures à 5 heures du matin ; 
  • Roquebrune-Cap-Martin : de 21 heures à 5 heures du matin ; 
  • Nice : de 23 heures à 5 heures du matin ; 
  • Cannes : de 22 heures à 5 heures du matin ; 
  • Mougins : de 23 heures à 5 heures du matin, à compter de ce lundi. 

Ils sont désormais caduques. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu