Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences DOSSIER : Il y a 50 ans, le 21 juillet 1969, on a marché sur la Lune

Il y a tout juste 50 ans un morceau du savoir faire ligérien était sur la lune

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Il y a tout juste 50 ans, Apollo 11, se posait sur la surface de la Lune et l'homme pour la première fois foulait le sol lunaire

 Les astronautes étaient filmés grâce à des objectifs Angénieux
Les astronautes étaient filmés grâce à des objectifs Angénieux © Maxppp - ©NASA

Saint-Étienne, France

Et le saviez vous , il y avait un peu de l'esprit et du savoir faire stéphanois dans cette aventure pour accompagner Neil Armstrong et Buzz Aldrin les premiers sur notre satellite .  

Le site d'alunissage d'Apollo 11 dans la Mer de Tranquillité  - Radio France
Le site d'alunissage d'Apollo 11 dans la Mer de Tranquillité © Radio France - Yves Renaud

Les caméras de télévision sur la lune étaient équipées d'objectif fabriqués ici par l'usine Angénieux de Saint Héand.

Bernard Philibert avait 28 ans  l'époque , il était dessinateur industriel chez le constructeur optique et le jour de l'alunissage comme tous ses collègues, il était anxieux de savoir si le matériel fourni à la NASA allait fonctionner comme prévu.

On avait peur que objectif tombe en panne, c’est surtout ça. Parce que dans l’espace, c’est pas les mêmes réactions au niveau mécanique que sur terre. La contrainte technique, c’était la différence de température, il fallait quel objectif fonctionne sur une plage de température importante.  Toute a bien marché. On était assis sur une chaise devant la poste de télévision et je ne sais pas si on a applaudi, mais je me rappelle bien c’est qu'on étaient assis et qu’on voyait l'alunissage et que c’était un peu grâce à Angénieux qu’on pouvait voir ces images. Quand on se replace dans le contexte on se dit qu’on était bien bons à l’époque. Bernard Philibert

Les caméras d'Apollo 11 présentées lors du 25eme anniversaire   - Maxppp
Les caméras d'Apollo 11 présentées lors du 25eme anniversaire © Maxppp - ©NASA

Pour célébrer le premier alunissage, il y a 50 ans, le planétarium de Saint Etienne a monté une belle exposition autour de la conquête spatiale. 

Une exposition sur la conquête lunaire au planétarium  - Radio France
Une exposition sur la conquête lunaire au planétarium © Radio France - Yves Renaud

On y visionne un film 3D sur l'aventure d'Apollo 11 et on peut admirer  une exposition thématique a la sortie du dôme pour comprendre les enjeux de la saga et surtout les remettre dans le contexte de l'époque Philippe HUYARD  le directeur du planétarium.

50 ans c’est deux génération et ça permet de voir la fois l’aventure technologique, humaine et économique que ça a été et l’écart qu’il y a entre la société de l’époque et maintenant. Mais on montre surtout comment on est y est arrivé, quelles étapes ont été franchies avec cette mission Apollo 11 réussie. C’est vraiment un pari, on s’en rend compte avec le recul, avec à la fois des échecs parce qu’il y a eu des échecs qui ont été passé un peu passés sous silence pour une part et puis le défi phénoménal en s’aperçoit que tout pouvait rater à tout moment, mais ils ont réussi et heureusement pour eux. C’était vraiment quelque chose qu’ils ont réussi au culot, mais avec un souci du détail. Les calculs ont été faits à la main et quand on voit les cahiers de papier, c’est phénoménal. On imagine plus ces choses-là maintenant alors que tout le monde a un smartphone qui est 1000 fois plus puissant que l’ordinateur de bord, on a oublié ça.  Mais l’esprit humain a su se mobiliser au maximum avec les meilleurs rassemblés dans le projet  pour pouvoir réussir cette mission Apollo. Philippe  Huyard.

L'objectif de cette exposition au planétarium, c'est aussi de faire prendre conscience de l'ampleur du défi relevé à l'époque par la NASA et dans cet optique tout a été fait pour les petits comme pour les plus grands.  

Une maquette à l'échelle du cratère d'alunissage d'Apollo 11 - Radio France
Une maquette à l'échelle du cratère d'alunissage d'Apollo 11 © Radio France - Yves Renaud

On y découvre la maquette de la fusée Saturne V à l'échelle de la plus grande tour de Lyon, ou cette installation d'une mappemonde de la terre qui oblige les visiteurs à chercher la petite boule de la lune à l'échelle de distance bien loin de notre planète à l autre bout de l'expo. 

L'expo et le film "L'aventure d'Apollo"  restent à l affiche du planétarium de Saint-Étienne jusqu'au 1 septembre inclus.