Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ile-de-France : l'analyse des eaux usées montre que le COVID-19 recircule activement dans notre région

-
Par , France Bleu Paris

Le Coronavirus circule plus activement en Ile-de-France depuis les fêtes de fin d'année. Une analyse récente des eaux usées de notre région révèle cette tendance, indique ce vendredi sur Vincent Maréchal, l'un des co-fondateurs du projet Obépine (Observatoire épidémiologique dans les eaux usées).

Analyse des eaux usées à Paris
Analyse des eaux usées à Paris © Maxppp - VALERIE VREL

Les eaux usées sont un bon baromètre pour connaître le niveau de circulation du virus dans une ville, un département ou une région. Une analyse récente des eaux usées montre que le Covid-19 circule plus activement en Ile-de-France depuis les fêtes de fin d'année. 

"Les derniers prélèvements, du 5 janvier 2020, montrent que les quantités de virus dans les eaux usées de plusieurs stations d'épuration d'Ile-de-France sont en train de remonter, ce qui est malheureusement un signe qui semble dire que le virus recircule en Ile-de-France" indique ce vendredi Vincent Maréchal, invité de franceinfo. Ce professeur de virologie à Sorbonne Université est l'un des co-fondateurs du projet Obépine (Observatoire épidémiologique dans les eaux usées).

Cette reprise dans les eaux usées "risque, si elle s'inscrit dans la durée, de se traduire dans les semaines qui viennent par une augmentation du nombre de cas et une ré-augmentation" des admissions dans les milieux hospitaliers.  

Selon Vincent Maréchal, "les résultats semblent montrer que _cette remontée s'inscrit dans une tendance"_. "Quand plusieurs prélèvements consécutifs dans le temps s'inscrivent dans une augmentation, on a une bonne approximation de ce qui est en train de se passer", explique-t-il.  

Selon le virologue, pour connaître les conséquences du réveillon du 31 décembre 2020, il faut attendre la semaine prochaine.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess