Santé – Sciences

Implants contraceptifs : bras de fer entre les médecins et la CPAM du Havre

Par Bertrand Queneutte, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) jeudi 15 décembre 2016 à 9:59

Début de bras de fer entre la CPAM du Havre et le syndicat MG
Début de bras de fer entre la CPAM du Havre et le syndicat MG © Maxppp - Vincent Isore

Le syndicat MG s'insurge contre un courrier reçu par une trentaine de médecins de la région du Havre. Une lettre dans laquelle la CPAM les menace de déremboursement, en matière d'implant contraceptif.

Une trentaine de médecins havrais menacés de déremboursement ! C'est dans un courrier adressé par la CPAM du Havre au mois de novembre qu'une trentaine de médecins a été avertie, et même rappelée à l'ordre.

En effet, la caisse primaire d'assurance maladie les invite, voire les menace, à lever le pied sur la prescription d'implants contraceptifs aux femmes de moins de 18 ans et à celles de plus de 40 ans, sans quoi la CPAM, qui affirme qu'elle ne fait qu'appliquer un texte, se réserve le droit de ne plus les rembourser.

De fait, aujourd'hui, rien ne prévoit le remboursement pour ces patientes. Seulement, aucune CPAM ne s'était jusque là montré aussi rigoureuse en la matière. D'où la stupéfaction et même la colère des médecins, qui affirment par ailleurs avoir reçu un avis favorables de la Haute Autorité de Santé pour prescrire le Nex Planon aux patientes qui ne sont pas dans la tranche d'âge prévue. Explications de Bertrand Queneutte :

Explications de Bertrand Queneutte

Le docteur Claude Leicher, président du syndicat MG France, au micro de Bertrand Queneutte :

Dr Claude Leicher, président de MG France

A LIRE AUSSIDes femmes lancent une action en justice contre un implant contraceptif