Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences
Dossier : Incendie à l'usine Lubrizol à Rouen

Incendie à l'usine Lubrizol à Rouen : le commandement des pompiers de Seine-Maritime veut rassurer

Le commandement des sapeurs-pompiers de Seine-Maritime a tenu une conférence de presse, mercredi 2 octobre, sur l'équipement et le suivi médical des sapeurs pompiers présents lors de l'incendie de l'usine Lubrizol.

Le SDIS 76 a fait une conférence de presse sur le suivi médical des pompiers après l'incendie de Lubrizol.
Le SDIS 76 a fait une conférence de presse sur le suivi médical des pompiers après l'incendie de Lubrizol. © Radio France - Mayeule de Charon.

Rouen, France

Après les polémiques concernant l'équipement des pompiers durant l'intervention sur l'incendie de l'usine Lubrizol, le Sdis 76 s'est exprimé sur la question des masques et des prises de sang. 

Sur la question des masques, le commandant Chris Chislard a indiqué que tous les pompiers ont été équipés en fonction de la dangerosité de la situation : "Les premiers pompiers arrivés et ceux situés sur les zones d'exclusion incendie ne sont pas intervenus avec des masques en papier comme cela a été dit. Lorsque l'on intervient sur un feu de cette ampleur, on est bien avec son masque appareil respiratoire isolant. "

Tous les agents connaîtront les résultats de leurs analyses sanguines

Le commandement Chislard est aussi revenu sur le suivi médical des pompiers à la suite de l'incendie. Une lettre individuelle a été envoyée à tous les pompiers présents sur le site de l'usine, sans distinction d'exposition aux fumées, avec une ordonnance pour des prises de sang. Si les résultats ne sont pas envoyés directement aux pompiers c'est parce que c'est la loi. "Nous sommes en médecine du travail, il y a un arrêté cadre qui précise que lorsqu'un employeur envoie son agent faire une analyse de sang, le laboratoire qui a procédé aux analyses doit transmettre les résultats à l'employeur. Tous les agents connaîtront les résultats de ces analyses sanguines", assure-t-il.

276 pompiers sont intervenus au plus fort de l'incendie, 400 ont été mobilisés les jours suivants. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu