Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Carte du déconfinement en Occitanie : le Lot passe du rouge au vert

-
Par , France Bleu Occitanie

En Occitanie, la première carte du déconfinement classait le Lot en rouge. Le département vient de passer au vert. Le département du Tarn est quant à lui passé de orange à vert. Le Gers est toujours classé orange.

Nouvelle version de la carte de déconfinement
Nouvelle version de la carte de déconfinement - Ministère des solidarités et de la santé

La première version de la carte du déconfinement, dévoilée jeudi soir par le Ministère de la santé, vient d'être actualisée. Le Lot, initialement classé rouge, vient de passer au vert. L'Agence Régionale de Santé d'Occitanie avait pointé une erreur dans l'un des indicateurs. Le Tarn est passé de orange à vert et le Gers est maintenu en orange

La première version de cette carte avait suscité de nombreuses réactions. Particulièrement dans le Lot, d'abord classé rouge, puis revenu au vert ce soir. Aurélien Pradié, député LR du département, demande des excuses officielles de la part de l’ARS, pour ce qu'il qualifie d'une "erreur impardonnable". Pour lui, "il vaudrait mieux privilégier les remontées de terrain plutôt que les algorithmes".

Des interrogations sur le mode de calcul

Dans le Tarn, personne ne semblait comprendre la couleur orange. A commencer par la préfète Catherine Ferrier qui s'est dite très surprise, notamment du mode de calcul. Il est basé sur le nombre de consultations aux urgences pour suspicions de coronavirus rapporté au nombre total de passages aux urgences. Selon la préfecture, il y a eu beaucoup moins de passage pour des pathologies habituelles. Ce qui a permis de mettre en place une stratégie plus offensive pour les campagnes de dépistages et les hospitalisations pour suspicion au COVID-19.

Incompréhension aussi pour Christophe Ramond, le président du Conseil Départemental du Tarn, qui avait anticipé le cas où le département ne passerait pas au vert : " Nous nous sommes préparés à aller plus loin que les préconisations de l’Etat. Le port du masque par tous n'est pas encore obligatoire, alors que cela pourrait être très efficace".

Pas d’effet de surprise en revanche dans le Gers. La préfecture s’y attendait. La couleur orange, qui est maintenue, pourrait s’expliquer par les structures vieillissantes de l’hôpital d’Auch.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu