Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Incompréhension et inquiétude au laboratoire Boiron du Pontet

-
Par , France Bleu Vaucluse, France Bleu

Sans mauvais jeu de mot, la pilule ne passe pas ! L'annonce du déremboursement total de l'homéopathie au 1er janvier 2021 suscite "incompréhension et inquiétude" dans l'ensemble de la filière. Particulièrement au Pontet (Vaucluse) où Boiron, laboratoire 100% français, emploie 46 personnes.

Dans la salle de préparation des commandes
Dans la salle de préparation des commandes © Radio France - Daniel Morin

Le Pontet, France

Cette fois c'est sûr, les médicaments et préparations homéopathiques ne seront plus remboursés par la Sécurité Sociale à compter du 1er janvier 2021. Les arrêtés du ministère de la Santé viennent de paraître au Journal officiel, suivant ainsi l'avis de la Haute autorité de santé qui avait conclu à l'absence d'efficacité de ces produits. Le remboursement commencera à baisser dès l'an prochain pour disparaître donc complètement en 2021. 

Une autre décision importante va impacter le secteur : le conseil de l'Ordre des médecins  a décidé qu'à l'avenir, les futurs médecins ne pourront plus utiliser le titre d'homéopathe

"Nous sommes victimes d'une campagne de dénigrement." (Une salariée du laboratoire Boiron)

La publication au Journal officiel des arrêtés ministériels n'ont pas surpris les 46 salariés du laboratoire Boiron, basé au Pontet. Ils s'y attendaient malgré la mobilisation sur internet, la sensibilisation des parlementaires vauclusiens et la publication d'enquêtes contradictoires démontrant l'efficacité des traitements par homéopathie. Les salariés parlent "d'incompréhension, de campagne de dénigrement et d'inquiétude pour l'avenir." Le directeur du site pontétien Laurent Cistio reconnait que l'activité a déjà baissé, mais il veut rester confiant pour la suite. 

La mobilisation va se poursuivre au Pontet 

Les réactions politiques se multiplient depuis la confirmation du déremboursement : Joris Hérard le maire RN du Pontet, parle d'une "décision scandaleuse", le député LREM Jean-François Césarini (qui était opposé au déremboursement) y voit une décision "dommageable pour les patients".

L'incompréhension domine aussi du côté des professionnels, à l'image du docteur Parquer, homéopathe à Avignon, qui regrette "la méconnaissance du sujet et le manque d'information objective" de la part des opposants à l'homéopathie. 

La mobilisation va se poursuivre au Pontet. Une réunion d'information et de soutien aux personnels du  laboratoire Boiron aura lieu le 13 novembre à 19h dans la salle des fêtes. Et la mobilisation se poursuit également sur internet

Lionel Cistio pharmacien et directeur du laboratoire du Pontet : "ces décisions vont à contresens de l'histoire"

Nathalie Rasclard adjointe au chef de service du laboratoire du Pontet : "c'est une douleur intime"

Docteur Yvonne Parquer homéopathe à Avignon : "c'est une méconnaissance, un manque d'information"

Joris Hébrard maire du Pontet : "c'est une décision scandaleuse"

Jean-François Césarini député LREM de Vaucluse : "c'est assez dommageable"

Lionel Cistio directeur du laboratoire Boiron et Nathalie Rasclard adjointe au chef de service - Radio France
Lionel Cistio directeur du laboratoire Boiron et Nathalie Rasclard adjointe au chef de service © Radio France - Daniel Morin
La salle blanche où sont préparés les médicaments  - Radio France
La salle blanche où sont préparés les médicaments © Radio France - Daniel Morin
Un coup dur pour toute la filière de l'homéopathie en France - Radio France
Un coup dur pour toute la filière de l'homéopathie en France © Radio France - Daniel Morin
Choix de la station

France Bleu