Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Indre-et-Loire : 110 couples attendent un don d'ovocytes pour devenir parents

samedi 10 novembre 2018 à 14:45 Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine

Pour sensibiliser sur le don d'ovocytes, une campagne nationale est relayée par le CHU de Tours car la situation en Indre-et-Loire est préoccupante. Un stand d'information est prévu place Jean Jaurès à Tours à la fin novembre.

En 2017, on a enregistré seulement 29 donneuses d'ovocytes pour 35 nouveaux couples inscrits
En 2017, on a enregistré seulement 29 donneuses d'ovocytes pour 35 nouveaux couples inscrits © Maxppp - Thierry David/Sud-Ouest

Indre-et-Loire, France

Le CHU de Tours relaie la campagne nationale pour le don d'ovocytes, via le CECOS, le Centre d'Etude et de Conservation et des Oeufs et du Sperme, seul centre agréé pour cette mission dans la Région Centre Val-de-Loire. Chaque année en France, 3500 couples infertiles demandent à bénéficier d'un don de gamètes, mais les délais d'attente, surtout pour le don d'ovocytes, peuvent atteindre 3 ans.  Au CECOS à Tours, 110 couples sont en attente depuis parfois plus de 2 ans. Un délai lié au manque de donneuses. En 2017, seulement 29 donneuses se sont présentées pour 35 nouveaux couples inscrits. 

En France, le don de gamètes est anonyme, librement consenti et gratuit. Il est ouvert à toutes les femmes en bonne santé de 18 à 37 ans. Il est intégralement remboursé par la Sécurité Sociale. Il est un contraignant car il comporte 2 consultations médicales, 12 jours d'injections sous-cutanés, 1 jour d'hospitalisation en ambulatoire, mais n'a aucune conséquence à long terme sur la santé ou la fertilité de la donneuse.

Pour sensibiliser sur ce geste, un stand d'information sera animé par l'équipe du Cecos, le samedi 24 novembre, place Jean Jaurès à Tours de 11h à 16h. Ce stand permettra aux femmes de poser librement les questions légitimes sur cette démarche.... Le docteur Olivia Gervereau, responsable des dons d'ovocytes au CECOS du CHU de Tours résume l'enjeu en une un phrase : le don d'ovocyte n'est possible que si des femmes généreuses et solidaires se mobilisent à côté de chez elles. Tous les jours je reçois des couples dont le seul espoir de devenir parents grâce à une grossesse nécessite un don d'ovocyte. 

Au niveau national, l'agence de la biomédecine estime qu'il faudrait 3.000 donneuses pour espérer une auto suffisance. En 2016, seules 746 femmes ont fait un don d'ovocytes.