Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Indre-et-Loire : 815.000 euros de fraudes à la Sécurité Sociale en 2017

jeudi 10 mai 2018 à 8:50 Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine

La sécurité sociale a fait ses comptes en Indre-et-Loire. L'an dernier, la fraude à l'assurance maladie a atteint les 815.000 euros. Et pourtant, la fraude ne représente même pas 0,1% du total des sommes versées par la CPAM.

La fraude à la Sécu ne représente même pas 0,1% des sommes versées par la CPAM d'Indre-et-Loire
La fraude à la Sécu ne représente même pas 0,1% des sommes versées par la CPAM d'Indre-et-Loire © Maxppp - Sébastien Jarry/Maxppp

Indre-et-Loire, France

La Sécurité Sociale d'Indre-et-Loire a fait ses comptes. Dans le département, elle a détecté pour 815.000 euros de fraude en 2017. C'est un petit peu plus qu'en 2016. Les professionnels de santé ont été responsables de plus de la moitié des irrégularités, en se faisant rembourser des actes fictifs, ou en en sur-facturant d'autres. Au total, il faut tout de même garder en tête que le montant des fraudes détectées l'an dernier représente moins de 0,1% des sommes versées par la CPAM d'Indre-et-Loire, mais c'est tout de même encore trop, selon Thierry Lefebvrevre, le directeur de la CPAM en Indre-et-Loire. Pour cette raison, une cellule anti-fraude a été mise en place. On a une équipe de 8 personnes qui est entièrement consacrée à ça. On a aussi des agents qui vont sur le terrain. On a nos bases de remboursement qui sont des signaux d'alerte, et puis nos partenaires : CAF, Ursaf, MSA....

On doit se professionnaliser, car les fraudeurs ont souvent un coup d'avance sur nous

Ces fraudes progressent toujours un peu plus chaque année, mais elles restent dérisoires au regard du montant total des prestations versées par la Sécu en Touraine :  1,6 milliards d'euros l'an dernier. Dans le détail, ce sont les professionnels de santé qui ont fraudé le plus ( 440.000 euros ) suivis des assurés pour 260.000 euros et des établissements de santé pour 114.000 euros. Pour les professionnels de santé (radiologues, médecins, dentistes...) on est sur des non-respect de conditions de facturation. Des actes qui ne sont pas correctement facturés, explique Thierry Lefebvre directeur de la CPAM d'Indre-et-Loire. Parfois cela peut aller sur des fraudes beaucoup plus graves, des actes non-réalisés. Ces actes fictifs, c'est en gros, un dossier frauduleux sur 5. Les plus gros fraudeurs risquent une radiation temporaire voire définitive de l'Ordre. 

Du côté des assurés (260.000 euros de fraude), il s'agit de fraudes aux conditions de ressources et aux arrêts de travail.