Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Indre-et-Loire : Encore plusieurs dizaines de verbalisations pour non-respect du confinement

Par

Plusieurs dizaines de verbalisations ont eu lieu le week-end du 28 et 29 mars pour non respect des mesures de confinement en Indre-et-Loire. Certains tourangeaux ont circulé sans justification et d'autres se sont réunis dans des appartements. La police a été appelée pour tapage.

Rue Nationale à Tours Rue Nationale à Tours
Rue Nationale à Tours © Radio France - ©B Compain

En Indre-et-Loire, les forces de l’ordre ont dû intervenir plusieurs dizaines de fois pour faire respecter les mesures de confinement pendant le week-end des 28 et 29 mars. 

Publicité
Logo France Bleu

Plusieurs dizaines de verbalisations ont eu lieu notamment dans la nuit de samedi 28 à dimanche 29 mars. 

Certains Tourangeaux ont circulé sans justification et des signalements de tapage pour réunion au sein des appartements se sont multipliés auprès du 17. 

la Préfète d'Indre-et-Loire a donc décidé de rappeler avec fermeté les dispositions prises pour protéger la population d'un virus qui a déjà tué quatre personnes dans le département alors même que l'Indre-et-Loire n'est qu’au début de la vague épidémique

Seuls les déplacements essentiels à la vie quotidienne sont toujours autorisés, uniquement à condition d'être munis d'une attestation de déplacement dérogatoire.

Les déplacements non essentiels tels que les promenades entre amis, les visites amicales, utilisation des véhicules sans raison, ou même les regroupements dans les rues sont strictement prohibés. 

Les personnes fragiles doivent effectuer leurs courses plusieurs fois par semaine mais pas tous les jours. La préfète prend l'exemple de personnes âgées plus exposées au virus qui sortent plusieurs fois pas jour au motif de se ravitailler et s'exposent ainsi à l'épidémie

Pour que le confinement soit réellement appliqué, la Préfète prévient que les contrôles vont être renforcés, et les amendes majorées en cas de récidive dans les jours qui viennent. 

Pour rappel, pour une première infraction, l’amende s’élève à 135 euros. En cas de récidive dans les 15 jours, les montants de l'amende pourront passer de 200 à 450 euros. 

Si quatre violations sont relevées dans les 30 jours, on passe à un délit puni de 6 mois d’emprisonnement et 3 750 euros d’amende. 

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu