Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Indre-et-Loire : le CHRU de Tours prêt à faire face à la vague de l'épidémie

-
Par , France Bleu Touraine

A ce jour, 31 mars, 34 patients contaminés par le Covid-19 sont en réanimation à Tours, 4 décès ont eu lieu depuis le début de l'épidémie et 28 professionnels ont été testés positifs au coronavirus à l'hôpital Bretonneau, la Direction du CHRU de Tours a fait le point sur l'épidémie.

La banderole de remerciement des équipes du CHU accrochée sur les grilles de l'hôpital Bretonneau
La banderole de remerciement des équipes du CHU accrochée sur les grilles de l'hôpital Bretonneau - ©CHU de Tours

"On a un hôpital covid à côté d'un hôpital non covid !" c'est sur ces mots que la Directrice générale du CHRU de Tours a commencé la visioconférence pour faire le point sur l'épidémie de covid-19 et les moyens mis en place pour faire face. 

4 décès et 2.855 personnes dépistées depuis début mars 

Trente-quatre patients sont actuellement en réanimation dont trente sur l'hôpital Bretonneau et quatre à Trousseau. A l'hôpital Bretonneau : quarante patients covid-19 sont actuellement hospitalisés hors réanimation. A l'Ermitage, vingt patients ont été testés positifs, des patients qui se trouvent en soins de suite et réadaptation.  Aucun résident de l'EHPAD de l'Ermitage n'est positif.

A l'Ermitage : 96 patients sont actuellement en gériatrie soins de suite et 96 résidents en EHPAD. Le 25 mars : quatre patients de soins de suite et deux professionnels ont été dépistés positifs. 2.855 personnes ont été dépistées au laboratoire du CHU depuis début mars : 28,5% sont positifs dont un peu plus de 5% de personnes du CHU (patients ou professionnels)

Depuis début mars : 209 patients ont été hospitalisés et jusqu'à ce jour : 4 décès sont à déplorer. 28 professionnels du CHRU ont été également testés positifs au covid-19 mais aucun n'est hospitalisé à ce jour : 11 médecins et 17 personnels non médicaux.

Mobilisation de tous les lits disponibles 

Le choix a été fait de concentrer les malades sur l'hôpital Bretonneau dans les services de médecine et de réanimation. 56 lits sont actuellement mobilisés dans le service des maladies infectieuses du Professeur Bernard , service totalement dédié au covid-19, en pneumologie également, le service est totalement occupé par la prise en charge des malades du coronavirus. Au total, 126 lits de médecine sont mobilisés.

Pour faire face à l'arrivée de nouveaux patients, des lits ont étés mobilisés dans tous les services y compris en psychiatrie pour pouvoir accueillir des patients covid-19. En réanimation dans le service du professeur Dequin : l'ensemble des lits sont bien évidemment mobilisés. L'objectif du CHRU de Tours est d'avoir 61 lits de réanimation supplémentaires au moment du pic de l'épidémie. 

Le centre d'exploration clinique et de prélèvement a été ouvert dans l'école des sage-femmes et réalise des consultations et des prélèvements sur des patients adressés par le 15, les médecins de ville, la médecine du travail. Le laboratoire de virologie du CHU réalise 200 analyses par jour.

Des patients de toute la région Centre et de l'Ile de France

La coopération entre les différents services hospitaliers de la région tourne à plein pour accueillir au mieux les patients. Au début de l'épidémie, les centres de réanimation d'Orléans, Chartres et Dreux ont été plus impactés. Plusieurs foyers d'infection ont aussi été observés dans l'Indre ce qui a eu des conséquences sur le fonctionnement de l'hôpital de Châteauroux. Des transferts de patients ont donc été organisés : au 31 mars, Tours a reçu 25 patients de Dreux, Chartres et Châteauroux et plus marginalement du Loir-et-Cher et du Loiret. 

Pour faciliter ces transferts, un hélicoptère basé à Blois a été spécialement équipé pour le transport des malades covid-19 vers des lits de réanimation au CHU de Tours  et par ailleurs dans les six départements de la région, des ambulances privées ont été mises en place pour transférer les malades qui ne nécessitent pas la présence d'une équipe médicale vers les CHU. 

Enfin, douze patients de L'Ile de France ont été accueillis au CHRU de Tours et à la Clinique de l'Alliance à Tours-Nord. Par contre, un bus médicalisé parti de l'hôpital de Reims avec huit patients et trois médecins pour un transfert sur le CHRU de Tours a dû faire demi-tour sur l'autoroute. Une décision incompréhensible pour les médecins des deux hôpitaux. 

Hommage aux personnels 

La Directrice générale du CHRU de Tours a tenu à rendre hommage à l'ensemble des personnels médicaux, administratifs et à tous les autres qui assurent la logistique de l'hôpital depuis les services de restauration jusqu'aux services de nettoyage qui participent à la continuité des soins dans cette crise exceptionnelle. Une quarantaine de médecins et paramédicaux retraités sont venus soulagés les effectifs. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu