Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Indre-et-Loire : le laboratoire vétérinaire pourra réaliser des tests Covid-19

-
Par , France Bleu Touraine

Dans un tweet publié ce vendredi 3 avril, le Ministre de la Santé Olivier Véran annonce que les laboratoires vétérinaires pourront participer à "l'effort national de tests Covid-19". En Indre-et-Loire, le laboratoire vétérinaire Inovalys pourra faire les premiers tests dés le lundi 6 avril

Photo illustration
Photo illustration © Maxppp - tipn

Dans un tweet publié ce vendredi 3 avril, le Ministre de la santé précise que les "laboratoires hospitaliers, de ville, départementaux, vétérinaires, de recherche, de gendarmerie", tous volontaires pourront participer "à l'effort national de tests covid-19".

Le Ministre précise que les autorisations nécessaires devraient être réglées ce week-end et que ces laboratoires pourront donc commencer les tests dés le lundi 6 avril 

"Cette décision est un soulagement et une délivrance pour tous ceux qui attendaient avec impatience un large développement des tests" explique  Jean-Gérard PAUMIER, Président du Conseil départemental d’Indre-et-Loire dans un communiqué publié sitôt après l'annonce de la décision ministérielle.

Avec trois autres présidents des conseils départementaux du Maine-et-Loire, de la Sarthe et de la Loire- Atlantique, Il avait saisi le Ministère de la Santé pour que leur laboratoire vétérinaire et de biologie commun Inovalys puisse faire 1000 tests de dépistage par jour du COVID-19. 

"Cela permettra d’augmenter le nombre de tests auprès des professionnels travaillant en première ligne dans la lutte contre le COVID et qui présentent une suspicion de contamination" explique encore le Président du Conseil départemental d'Indre-et-Loire. Des tests qui pourront également s'étendre aux  EHPAD et aux résidences pour personnes âgées.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu