Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Coronavirus : le confinement sera prolongé au-delà du 15 avril, Emmanuel Macron s’exprimera lundi soir

Indre-et-Loire: pour la CGT de l'hôpital de Tours, le départ d'Agnès Buzyn est un abandon de poste

-
Par , France Bleu Touraine

Au CHRU de Tours et au Centre Hospitalier de Chinon, médecins hospitaliers et personnels soignants commentent le départ d'Agnès Buzyn de manière très négative. Abandon de poste pour la CGT, frustration chez le SNMH, le syndicat national des médecins hospitaliers-FO.

Les infirmiers en grève de l'hôpital de Chinon dénoncent l'abandon d'Agnès Buzyn
Les infirmiers en grève de l'hôpital de Chinon dénoncent l'abandon d'Agnès Buzyn © Radio France - Boris Compain

Frustration et sentiment d'abandon de poste chez les médecins hospitaliers et chez les personnels soignants du CHRU de Tours et du CH de Chinon. Voilà ce qui est ressenti en Touraine après la démission d'Agnès Buzyn pour devenir  la tête de liste d'En Marche à Paris aux municipales. Agnès Buzyn est remplacée par Olivier Véran qui a aussitôt lancé une enquête nationale sur le mal-être des soignants. Ce qui ne va pas changer l'opinion du docteur Marc Lagier, délégué départemental du Syndicat National des Médecins Hospitaliers-Force Ouvrière à l'hôpital de Chinon

Le docteur Marc Lagier: "il y a une grosse frustration chez les médecins"

Chez les syndicats, la CGT du CHRU de Tours parle d'un abandon de poste de la part de la ministre. Pour Bruno Lecomte, militant CGT et infirmier au CHRU, ce n'est pas l'enquête sur le mal-être des soignants qui va apaiser le climat. 

Bruno Lecomte, CGT du CHRU: "madame Buzyn préfère le balcon de la mairie de Paris à la négociation avec les syndicats"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu