Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Nouvelle pétition en Touraine pour le remboursement d'un traitement du cancer de la prostate

jeudi 11 janvier 2018 à 5:40 Par Marie-Ange Lescure, France Bleu Touraine

50 000 nouveaux cas chaque année et 9000 morts par an : le cancer de la prostate est la première cause de mortalité chez les hommes.Plusieurs pétitions ont été signée par des médecins spécialistes du cancer et des associations de patients pour le remboursement d'un traitement : le radium 223.

50 000 nouveaux cas de cancer de la prostate sont diagnostiqués chaque année en France. 9000 décès par an
50 000 nouveaux cas de cancer de la prostate sont diagnostiqués chaque année en France. 9000 décès par an © Maxppp - BRUNO FAVA/VOIX DU NORD

Indre-et-Loire, France

50 000 nouveaux cas chaque année et 9000 morts par an

Le cancer de la prostate est la première cause de mortalité chez les hommes. Depuis quelques semaines, une pétition signée par des médecins spécialistes du cancer et des associations de patients exigent du Ministère de la santé le remboursement d'un protocole : le Radium 223 ou Xofigo 

Selon médecins et malades, ce protocole de 6 injections traite avec efficacité les effets d'un cancer de la prostate avancé avec des métastases osseuses.

Selon les patients, il soulage leurs douleurs osseuses et allonge leur espérance de vie, mais chaque injection de Xofigo (ou radium 223) coûte 5000 euros et le protocole en prévoit 6 !   

Ce traitement non remboursé en France l'est pourtant dans 23 pays 

Thierry a 44 ans, son cancer a été diagnostiqué en octobre 2017, aujourd'hui il a lancé une pétition pour obtenir le remboursement de ce médicament :"C'est un médicament déjà remboursé dans 23 pays dont une bonne partie des pays européens, c'est aberrant on prive des gens de soins. J'ai actuellement un traitement d'hormono-thérapie et de chimiothérapie qui sera efficace tant que je ne deviendrais pas hormono-résistant. Si le Radium 223 venait à être remboursé, forcément je le solliciterais pour moi et pour tous les malades." 

Un traitement complexe à manier et trop cher 

c'est un traitement qui doit être manipulé avec précaution explique le Professeur Boisserie cancérologue au Pôle santé Vinci  à Chambra-Les-Tours :"C'est un traitement qui est radioactif, compliqué à mettre en oeuvre du fait de sa radioactivité et des normes de protection qu'il impose, et de la durée de la radioactivité et de la consommation rapide du produit une fois qu'il est fabriqué, mais tout ça on sait le gérer". 

Mais pour le médecin, c'est aussi un choix économique qui prive les patients de ce traitement  :"il y a le fait que l'on soit dans une logique comptable de l'économie de la santé. Du coup, la Haute Autorité de la santé est très pointilleuse sur les dossiers de remboursement des médicaments et là, la moindre incertitude recale le médicament et le patient est privé du traitement." 

Ce traitement au Radium 223 est proposé avec remboursement dans 23 pays notamment en Europe , certains patients n'hésitent pas à franchir les frontières pour bénéficier de ce protocole ailleurs qu'en France   

Si vous souhaitez signer cette nouvelle pétition lancée par Thierry, vous allez sur le site internet Pétition 24 et vous tapez radium 223