Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Indre : un pistolet utilisé par les pompiers pour détruire sans danger les nids de frelons asiatiques

-
Par , , France Bleu Berry, France Bleu

Depuis un an, les pompiers de l'Indre utilisent un pistolet insecticide longue portée pour détruire les nids de frelon jusqu'à 30 mètres en hauteur. Une intervention sans avoir besoin de la grande échelle et sans danger. Le test est concluant.

Un pistolet insecticide longue portée utilisé pour détruire les nids de frelons asiatiques sans danger
Un pistolet insecticide longue portée utilisé pour détruire les nids de frelons asiatiques sans danger © Maxppp - PHOTOPQR/PRESSE OCEAN

Châteauroux, France

C'est l'arme qui devrait  révolutionner la lutte contre le frelon asiatique : le PILP, le pistolet insecticide longue portée ! Il permet d'attaquer les frelons à distance depuis le sol et donc sans déployer de grande échelle. Après un an d'expérimentation d'un premier prototype, les tests sont concluants : le département de l'Indre veut généraliser son usage.

Jusqu'à 2.000 euros l'unité

"Avec un pistolet, c'est traité en 30 minutes avec seulement deux hommes. Alors que sans, ça mobilise 4 sapeurs pompiers pendant plus d'une heure avec le déploiement de la grande échelle", témoigne le colonel David Sarrazin, directeur adjoint des pompiers de l'Indre. Le coût de ce pistolet n'est pas neutre : entre 1 700 et 2 000 euros. En équiper tous les centres de secours du département, c'est-à-dire une soixantaine de pistolets, représentera un budget conséquent. 

Mais sur le long terme, cela permettra de faire des économies. "Lorsque les pompiers vont faire des interventions difficiles, ça peut coûter plus de 400 euros. Et _quand on sort la grande échelle, ça peut grimper jusqu'à 700 euros_", explique Serge Descout, le président du conseil départemental de l'Indre. "On voulait quelque chose de pratique. On envoie une petite rafale de billes et le problème devrait être réglé. Des économies, une efficacité redoublée et ça soulagera nos pompiers qui n'auront pas à se déplacer dans tout le département", conclut Serge Descout.