Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Indre : une femme accouche en urgence à l'hôpital du Blanc

-
Par , France Bleu Berry, France Bleu Poitou

Une femme a donné naissance à un petit garçon à l'hôpital du Blanc, ce mercredi 9 octobre. L'accouchement était imminent, la femme a dû être transportée en urgence à l'hôpital du Blanc où elle a pu être prise en charge par un gynécologue et une sage-femme.

L'hôpital du Blanc (Indre), où la maternité est fermée depuis juin 2018. Août 2019.
L'hôpital du Blanc (Indre), où la maternité est fermée depuis juin 2018. Août 2019. © Radio France - Jérôme Collin

Le Blanc, Communauté de communes Brenne - Val de Creuse, France

Ce mercredi après-midi, une femme sent des contractions. Cette habitante du Blanc appelle les pompiers. Le docteur Nicolas Duthoit, médecin sapeur-pompier, est contacté. Il se rend au domicile de la femme enceinte et constate l'imminence de l'accouchement. "La dilatation était complète et la tête du bébé était engagée. J'ai appris par le SMUR qu'il y avait une consultation de gynécologie au même moment à l'hôpital du Blanc et qu'il acceptait la prise en charge", explique Nicolas Duthoit.

10 minutes après son admission, la femme enceinte accouche. Une sage-femme et une gynécologue étaient présents au centre périnatal de proximité au même moment. Ils ont procédé à l'accouchement qui s'est bien déroulé même s'il a fallu faire une transfusion en raison d'une perte de masse sanguine de la femme. "C'était une situation où il fallait réagir rapidement. S'il n'y avait pas eu la présence du gynécologue, l'accouchement aurait eu lieu à domicile avec tous les risques encourus", précise Nicolas Duthoit.

Pour le collectif Cpasdemainlaveille, cette situation ne démontre pas l'efficacité du centre périnatal de proximité. "Cette dame a eu la chance d'accoucher en pleine journée, un jour où il y avait un gynécologue. Il n'y en a pas tous les jours des gynécos au Blanc ! Elle a tapé dans le mille à la bonne heure et avec le bon personnel", insiste Claire Moreau, membre du collectif. "À 17h30, ça aurait été compliqué. À 20h30, à 22h, à minuit, à 8 heures du matin, l'accouchement n'aurait pas été possible", ajoute-t-elle.

Choix de la station

France Bleu