Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Infertilité : l'ancienne région Midi-Pyrénées au premier rang

lundi 4 juin 2018 à 8:47 Par Bénédicte Dupont et Vanessa Marguet, France Bleu Occitanie

Aujourd'hui en France, un couple sur cinq du mal à avoir des enfants. Les chiffres sont en constante augmentation depuis plusieurs années et la région Occitanie est l'une des plus concernées. Un colloque est organisé ce lundi près de Toulouse.

En France, 500.000 couples se rendent chez un spécialiste de l’assistance médicale à la procréation chaque année. Et un sur deux réussit à donner la vie
En France, 500.000 couples se rendent chez un spécialiste de l’assistance médicale à la procréation chaque année. Et un sur deux réussit à donner la vie © Maxppp - Nicolas Creach

Pour marquer le lancement de cette nouvelle édition de la Semaine de sensibilisation à l’infertilité, le collectif BAMP (Blog assistance médicale à la procréation ) et le Réseau Environnement Santé ce lundi 4 juin à la Grande Halle de l’Union près de Toulouse. L'ancienne Midi-Pyrénées est la première région concernée par ces problèmes selon l’étude de Santé Publique France basée sur un échantillon national de 26.000 personnes. Nathalie Ferrand, la co-déléguée du Réseau environnement santé en Occitanie répond aux questions de Vanessa Marguet.

Nathalie Ferrand, référente Réseau Environnement Santé en Occitanie, interrogée par Vanessa Marguet (5'17'')

Depuis les années 1960, les problèmes de fertilité ne font qu'augmenter : un couple sur cinq rencontre aujourd’hui des difficultés pour faire un bébé.

Perturbateurs endocriniens et pesticides montrés du doigt

Chez les femmes, progression de l’endométriose et des ovaires polykystiques, réserve ovarienne épuisée avant l’âge chez les femmes sont parmi les troubles qui gagnent du terrain. Quant aux hommes, parmi les troubles en progression, on retrouve la dégradation de la qualité du sperme (le nombre de spermatozoides a baissé de 40% ces 20 dernières années), l’augmentation du cancer des testicules et des malformations génitales. Mais plus largement depuis près de 30 ans, les perturbateurs endocriniens, et plus largement l’environnement, sont mis en cause dans ces troubles de la reproduction 

Les grandes régions agricoles et viticoles sont les plus concernées par l'infertilité. En dehors des pesticides, tous les produits d'entretien, d'hygiène, les médicaments contiennent des perturbateurs endocriniens. — Nathalie Ferrand (RES)

Il faudrait selon Nathalie Ferrand, il faudrait renverser le modèle agricole, ou encore modifier les commandes publiques en faveur de produits biologiques. 

LIRE AUSSIUn couple de femmes de Montauban en appelle à la justice toulousaine après un refus de PMA

Devenir donneur de gamètes

États généraux de la bioéthique : c'est quoi la GPA ?