Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

INFO FRANCE BLEU : début de la vaccination en Franche-Comté lundi dans un EHPAD de Besançon

L'un des premiers EHPAD pilotes du Doubs, dans le cadre de la campagne de vaccination contre la Covid-19 est la résidence La Retraite à Besançon. La campagne débutera lundi ou mardi prochain dans l'établissement de santé.

Photo d'illustration.
Photo d'illustration. © Radio France - Angelo Carconi

La campagne de vaccination contre le Covid a démarré dimanche 27 décembre à Dijon et Sevran. Chez nous en Franche-Comté, cela débutera dès la semaine prochaine. La résidence La Retraite à Besançon, dans le Doubs s'est portée volontaire et c'est le site des Sept Collines qui donnera le coup d'envoi. 

Au total 50 résidents seront donc vaccinés sur les 120 que compte l'établissement de santé. Les patients qui ont donné leur accord ont entre 72 ans pour la plus jeune des résidentes, et 96 ans pour la doyenne. "Il y a une majorité de femmes", précise Annick Bonnac, cadre infirmière générale à l'Ehpad la Retraite qui fait partie du groupe Mutualité Française Comtoise. 

"Les premières vaccinations débuteront lundi ou mardi. Cela va dépendre de la réception des vaccins. On va commencer par la résidence des Sept collines à Besançon. La semaine d'après, ce sera autour de l'Ehpad des Quatre tilleuls, rue Paul Bert", précise la professionnelle de santé 

Une même infirmière pour l'ensemble des injections

Afin de mettre en place au mieux cette campagne de vaccination, tout a été organisé au sein des deux établissements. "Nous avons nommé Isabelle, une infirmière réfèrente vaccination covid.  Elle est détachée déjà depuis 15 jours pour recueillir les informations nécessaires des résidents volontaires. L'importance dans cette campagne, c'est le libre choix. On n'impose pas le vaccin à nos résidents.", ajoute Annick Bonnac. L'infirmière se charge ainsi de prendre contact avec le résident, lui expliquer comment va se dérouler la vaccination et prendre contact également avec les familles. 

Elle travaille également étroitement avec le médecin coordinateur de l'établissement ainsi que le médecin traitant des résidents. Cette même infirmière sera en charge de vacciner l'ensemble des volontaires. "C'est une personne expérimentée, qui maîtrise très bien les calculs de dose. Cela va nous permettre de travailler en pleine sécurité".

Respecter le rythme des résidents

L'établissement a mis en place un espace de vaccination, avec une petit salon pour faire patienter les résidents après l'injection. Cela permettra de les observer un peu. Un outil informatique a également été créé pour le traçage et la surveillance du protocole sanitaire. Annick Bonnac insiste également sur le bien-être des résidents. 

"Hors de question de mettre en place un planning de passage des résidents. Si l'un se réveille à 10 h, on ne va pas lui imposer un vaccin à 9 h", conclut-elle. La campagne se déroulera au rythme des résidents.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess