Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

INFOGRAPHIE - Coronavirus : même si le Grand Est est en rouge, l'épidémie semble ralentir

Près de dix semaines après le premier cas de coronavirus détecté dans le Grand Est, l'épidémie semble se ralentir. Pour la troisième semaine, le nombre de personnes en réanimation est en baisse.La surmortalité reste importante. Au 30 avril, la région a enregistré 2 885 décès à l'hôpital.

Pour la troisième semaine dans le Grand Est le nombre de personnes en réanimation est en baisse.
Pour la troisième semaine dans le Grand Est le nombre de personnes en réanimation est en baisse. © Radio France - Rémi Brancato

Au 30 avril, ce sont 2 885 personnes qui sont décédées dans la région Grand Est depuis le début de l’épidémie, fin février. A cela s’ajoute 1 451 décès dans les établissements pour personnes âgées. Cette semaine encore, la surmortalité est constatée dans 7 départements. Un peu plus de deux mois après le début de la pandémie de coronavirus, l'épidémie semble ralentir dans tous les départements : le Bas-Rhin, le Haut-Rhin, la Marne, les Ardennes, la Haute-Marne, la Moselle, la Meurthe-et-Moselle, les Vosges et la Meuse.

Il y a à la fois un ralentissement du nombre de personnes hospitalisées, y compris en réanimation et du nombre de décès quotidiens, même si la surmortalité reste importante dans la région qui est l'une des plus touchée de France. Tous les départements du Grand Est sont d'ailleurs en rouge sur la première carte du déconfinement rendue publique par le gouvernement.

L’Agence Régionale de santé, dans son point épidémiologique daté du 29 avril note que la « dynamique de la mortalité par Covid-19 dans les hôpitaux montre que la région est touchée bien au-delà ce qui était attendu par rapport à la dynamique observée en Chine.

Les chiffres de l'épidémie au 30 avril dans le Grand Est

  • 2 885 décès à l’hôpital
  • 1451 décès dans les établissements pour personnes âgées (chiffre en date du 28 avril)
  • 3 902 personnes hospitalisées dans la région Grand Est
  • 541 personnes en réanimation ou en soins intensifs
  • 8047  personnes retournées à domicile

Une épidémie qui se ralentit

Pour la troisième semaine consécutive, le nombre de nouvelles admissions en réanimation est en baisse (-27, 4% pour la semaine du 20 au 26 avril). Mais le système de soin reste fortement sollicité. Le ralentissement de la circulation du virus est réel dans le grand Est excepté, dans 4 départements : le Bas-Rhin, le Haut-Rhin, la Meuse et les Vosges qui ont des niveaux d’activités des urgences comparables à ceux de la semaine d’avant.

Nouvelles admissions en réanimation ou en soins intensifs dans le Grand Est
Nouvelles admissions en réanimation ou en soins intensifs dans le Grand Est - Agence régionale de santé

Au 30 avril, 2 885 personnes sont décédées dans la région Grand Est mais le nombre de décès hebdomadaires dans les établissements sanitaires est en baisse pour la troisième semaine consécutive (-31,6% pour la semaine du 20 au 26 avril).

Nombre de décès du Covid-19 par semaine depuis le 1er mars dans le Grand Est
Nombre de décès du Covid-19 par semaine depuis le 1er mars dans le Grand Est - Agence régionale de santé du Grand Est

Le nombre de décès hebdomadaires dans les établissements sanitaires est lui aussi en baisse pour la troisième semaine consécutive (-31,6% pour la semaine du 20 au 26 avril).

le nombre de consultations SOS Médecins et de passages aux urgences pour suspicion de Covid-19 continue de baisser de plus de 30% dans la région.

Une surmortalité toujours très importante

Malgré le ralentissement observé de l’épidémie, un excès de mortalité est toujours observé dans toute la région pour la 6è semaine d’affilée. Selon les données de l'Insee, une surmortalité de + 42% est observée pour l’ensemble de la région Grand Est. C’est particulièrement remarquable dans les départements du Haut-Rhin (+59%), de la Meurthe-et-Moselle (+56%) et de la Moselle (+ 51%). Seuls les Ardennes, la Meuse et la Haute-Marne ne sont pas concernés par cette excès de mortalité pour la semaine du 13 au 19 avril.

Coronavirus : la situation en cartes au 30 avril
Coronavirus : la situation en cartes au 30 avril © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess