Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

INFOGRAPHIE - Coronavirus en Nouvelle-Aquitaine : "C'est maintenant qu'il faut agir"

Alors que les indicateurs remontent en Nouvelle-Aquitaine, l'épidémiologiste Laurent Filleul, directeur régional de Santé Publique France, appelle ce mardi une nouvelle fois à respecter les mesures de distanciation sociale. Le taux d'incidence atteint 66 nouveaux cas pour 100.000 habitants.

Les campagnes de tests se multiplient (ici à Bayonne).
Les campagnes de tests se multiplient (ici à Bayonne). © Radio France - Bixente Vrignon

Les indicateurs remontent en Nouvelle-Aquitaine. Et ce n'est pas une bonne nouvelle, pour Laurent Filleul, le directeur régional de Santé Publique France. "Les mesures de protection, c'est maintenant qu'il faut les prendre. C'est maintenant qu'il faut agir", martèle-t-il ce mardi.  "Début août, on trouvait 160 cas positifs par semaine. Début septembre, on est à plus de 4.000. Donc on a multiplié notre nombre de cas positifs par 20 en un mois"

Les hospitalisations remontent également : il y avait 82 personnes soignées pour cause de Covid jeudi, elles sont 118 ce lundi 7 septembre à 14h, dont 27 en réanimation. Dans le même laps de temps, le décès de quatre personnes a été enregistré. "Ce n'est pas significatif encore, il n'y a pas de saturation des hôpitaux", tempère Laurent Filleul.

Les Deux-Sèvres, la Haute-Vienne, la Dordogne, les Landes, le Lot-et-Garonne, les Pyrénées-Atlantiques, et la Vienne sont en vulnérabilité modérée. La Gironde reste en vulnérabilité élevée.

Des taux d'incidence qui explosent

En revanche, les taux d'incidence continuent leur progression dans la région. Selon les données de Santé Publique France, la Gironde, dans le top 5 des départements français les plus touchés, voit le sien passer à 151 nouveaux cas pour 100.000 habitants. "Quasiment l'ensemble des départements [NDLR : de Nouvelle-Aquitaine] a dépassé le taux d'incidence de 20 pour 100.000." 

Dans la Vienne, la remontée des cas est brutale ces deux dernières semaines "sans phénomène particulier". Laurent Filluel analyse : "C'est une ville étudiante. Il suffit de se promener dans les quartiers étudiants le jeudi soir, et vous voyez tout de suite comment le virus se propage."

"Si vous buvez un coup, ne vous mettez pas debout entre les tables, là où il y a déjà du monde !" — Laurent Filleul

L'épidémiologiste conseille :"Vous pouvez continuer à sortir, voir vos amis, mais c'est une question de bon sens : si vous buvez un coup, ne vous mettez pas debout entre les tables, là où il y a déjà du monde !"

Les chiffres du coronavirus en infographie

Choix de la station

À venir dansDanssecondess