Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 15 départements toujours en vigilance rouge, 54 désormais en orange
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus en Nouvelle-Aquitaine : 10 clusters, la Gironde en "vulnérabilité modérée"

Il y a 10 clusters identifiés ce jeudi dans la région Nouvelle-Aquitaine, selon l'Agence Régionale de Santé (ARS). La Gironde est toujours en "vulnérabilité modérée". Le point avec Laurent Filleul, épidémiologiste, coordinateur régional de Santé Publique France.

Le point sur l'épidémie dans la région Nouvelle-Aquitaine.
Le point sur l'épidémie dans la région Nouvelle-Aquitaine. © Maxppp - Stéphanie Para

Avec 10 clusters identifiés dans la région Nouvelle-Aquitaine, (sept de plus que vendredi dernier), les indicateurs dans leur ensemble restent "relativement bas" ce mercredi, estime Laurent Filleul, le responsable de la cellule de Santé Publique France en Nouvelle-Aquitaine. Il y a eu deux décès recensés depuis le 10 juillet : un en Gironde, un dans les Deux-Sèvres selon les derniers chiffres de l'ARS communiqués ce jeudi.

Les clusters identifiés par l'ARS.
Les clusters identifiés par l'ARS. - ARS Nouvelle-Aquitaine

Seule la Gironde, particulièrement dense et peuplée, a des voyants qui s'allument pour l'instant. Dans le département, les indicateurs frémissent depuis la semaine dernière : multiplication des clusters, augmentation de l'activité de SOS Médecins pour suspicion de coronavirus (de 1% à 3%), quelques hospitalisations de cas Covid-19 (sans gravité). 

La Gironde fait donc partie, depuis vendredi 10 juillet, des quatre départements français jugés "vulnérables" par l'organisme. La Guyane, Mayotte et la Mayenne sont en "vulnérabilité élevée", la Gironde en "vulnérabilité modérée". Avec cette étiquette, "l'idée n'est pas de faire peur", mais d'appeler à la vigilance, précise Laurent Filleul, "On ne stigmatise pas le fait qu'il y a des touristes qui vont arriver, la menace ne vient pas de là. La menace vient du fait que le virus est toujours présent et qu'il ne faudrait pas qu'on ouvre les portes pour qu'ils circule de plus en plus", estime l'épidémiologiste.

Les tests en Nouvelle-Aquitaine.
Les tests en Nouvelle-Aquitaine. - ARS Nouvelle-Aquitaine

"Si il fait beau, faites une soirée dehors !"

D'autant que dans la région, la plupart des clusters viennent de rassemblements privés, de soirées. "En Gironde, par exemple, avec une seule personne symptomatique, lors d'une soirée dans une maison, on s'est retrouvé avec plus de 15 personnes positives", explique Laurent Filleul. 

Mais pas question de limiter ou d'interdire les soirées ou les repas de famille, réagit Laurent Filleul. Il faut prendre des mesures de bon sens : "Ne partagez pas les verres, ne restez pas les uns sur les autres, si il fait beau, faites une soirée dehors, ou alors aérez les pièces. On sait qu'on se contamine à moins d'un mètre, on sait que dans les espaces clos, le virus va se concentrer et exposer plus facilement plusieurs personnes."

Il y a aussi quelques clusters qui sont parties de personnes rentrant de voyage de l'étranger, ou de zones où le virus circule fortement. "Si vous ou une des personnes de votre entourage rentrez de voyage, vous gardez vos distances, vous portez un masque tous les deux, et aux premiers symptômes, vous vous faites dépister !", martèle l'épidémiologiste. 

Le détail de la situation dans la région par département (derniers chiffres communiqués le 16 juillet)

Choix de la station

À venir dansDanssecondess