Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé - Sciences

PHOTOS - Des imprimantes 3D dédiées à la recherche à Serquigny dans l'Eure

-
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Une centre de recherches dédié aux plastiques nobles s'est doté de trois imprimantes 3D à Serquigny dans l'Eure, une innovation unique en Normandie.

Le groupe Arkéma, géant français de la chimie mondiale, a décidé de doter son centre de recherches, basé à Serquigny dans l'Eure, d'imprimantes 3D
Le groupe Arkéma, géant français de la chimie mondiale, a décidé de doter son centre de recherches, basé à Serquigny dans l'Eure, d'imprimantes 3D © Radio France - Olivia Cohen

Serquigny, France

Les imprimantes 3D, c'est l'avenir ! De plus en plus d'entreprises dans l'aéronautique, le secteur automobile ou même les cosmétiques y ont recours et utilisent des pièces conçues à partir d'imprimantes en 3D. Le groupe Arkéma, géant français de la chimie mondiale, a décidé de doter son centre de recherches, basé à Serquigny dans l'Eure, d'imprimantes 3D. Une innovation unique en Normandie inaugurée vendredi 15 novembre dernier.

Le labo est désormais équipé de 3 imprimantes en 3D, chacune de la taille d'une petite cabane de jardin - Radio France
Le labo est désormais équipé de 3 imprimantes en 3D, chacune de la taille d'une petite cabane de jardin © Radio France - Olivia Cohen

À quoi servent ces imprimantes géantes ?

Ornella Zovi, ingénieure, est la responsable du labo désormais équipé de 3 imprimantes 3D, chacune de la taille d'une petite cabane de jardin. Le plastique qui va être travaillé par ces imprimantes n'est pas n'importe quel plastique : "Ce ne sont pas des plastiques dits de consommation mais des plastiques nobles, dotés de hautes propriétés mécaniques. Ça permet d'alléger une pièce de moteur d'avion par exemple et de la rendre plus résistante."

Le groupe Arkéma, géant français de la chimie mondiale, a décidé de doter son centre de recherches, basé à Serquigny dans l'Eure, d'imprimantes 3D

Pour résumer schématiquement la conception de ces pièces par l'imprimante 3D laser, c'est de la poudre de plastique agglomérée et sculptée par le laser, le tout en suivant un schéma via un ordinateur. Un exemple concret : le plastique qui composera la brosse du prochain mascara Chanel a été conçu ici à base d'huile de ricin et donc créé grâce à l'imprimante 3D.

Un gain de productivité

Christophe Valentin est l'un des techniciens qui sait manipuler ces machines. Il nous explique les avantages de cette technologie : "Essentiellement, un gain de productivité, grâce à cela, on peut se passer de moules qui coûtent très cher et changer le design plus régulièrement."

Le labo s'apprête à tester des plastiques pour d'autres applications, notamment dans le domaine médical. Par exemple, sculpter des plâtres en plastique sur mesure si votre enfant se casse le poignet. 

Le labo s'apprête à tester des plastiques pour d'autres applications, notamment dans le domaine médical... Par exemple, sculpter des plâtres en plastique sur mesure - Radio France
Le labo s'apprête à tester des plastiques pour d'autres applications, notamment dans le domaine médical... Par exemple, sculpter des plâtres en plastique sur mesure © Radio France - Olivia Cohen

Mais ça n'en restera pas là : le labo, unique en Normandie, veut se mettre au service des petites entreprises du secteur pour leur faire gagner du temps et de l'argent, notamment en optimisant les délais de production.

L'innovation a été rendue possible grâce à une aide financière versée par la région Normandie : plus d'un million d'euros a été alloué au projet.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu