Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Inquiétudes sur l'avenir de l'Hôpital d'Aubusson

-
Par France Bleu Creuse
Aubusson, France

Le centre hospitalier Aubussonnais doit faire face à un déficit de prés de 2 millions d'euros. L'Agence Régionale de la Santé a chargé un médiateur de proposer des pistes pour améliorer le fonctionnement et réduire les coûts. Le service de chirurgie ambulatoire pourrait être menacé.

Les patients craignent que la chirurgie ambulatoire ne soit plus maintenue à l'hôpital d'Aubusson
Les patients craignent que la chirurgie ambulatoire ne soit plus maintenue à l'hôpital d'Aubusson © Getty

A Aubusson le personnel et les usagers de l'hôpital sont très inquiets...Après plusieurs mois de consultations, Patrick Colo, le médiateur désigné par l'ARS leur a exposé ses conclusions hier lundi lors d'une réunion en présence de la direction de l'établissement et de délégués syndicaux de la CGT représentant du personnel. Au sortir de la rencontre, Michel Moine, maire d'Aubusson et membre du conseil de surveillance de l'hôpital s'est montré très pessimiste sur le devenir de certains services tels que l'ophtalmologie ou l'endoscopie qui pourraient ne plus être maintenus sur place.

La réaction de Michel Moine, maire d'Aubusson

En tant que représentant des usagers, Michel Bach a pour sa part exprimé les craintes des habitants d'Aubusson qui seraient contraints à de longs déplacements sur les centres de Guéret, Limoges ou Montluçon pour pouvoir se faire soigner. Quant à la CGT, malgré le déficit annuel de 600 000 euros du service de chirurgie ambulatoire, elle refuse l'abandon "d'un service public indispensable à la population" et clame que "la Santé n'a pas vocation à être rentable".

La télémédecine pour pallier le déficit ?

De son côté, le médiateur de l'ARS Patrick Colo justifie l'abandon du service de chirurgie ambulatoire par le nombre insuffisant d'interventions ( 500 prises en charges par an seulement) et le coût de remplacement très élevé d'un matériel obsolète: une seule des trois salles de bloc opératoire de l'hôpital d'Aubusson est actuellement utilisable! Le médiateur rappelle également que plusieurs praticiens spécialistes sont proches de la retraite et qu'il sera très difficile de leur trouver des remplaçants prêts à s'installer sur Aubusson. Patrick Colo recommande donc un recours accru à la télémédecine et aux consultations à distance.

La préconisation du médiateur Patrick Colo sur le devenir de la chirurgie ambulatoire à Aubusson

Sur la nécessaire reconstruction de l'EHPAD d'Aubusson en revanche, le consensus est en marche. Le personnel est favorable a plus de souplesse et de diversité dans les solutions d'hébergements qui seront proposées, mais le projet reste à chiffrer. Enfin la promesse d'une hélistation digne de ce nom à destination des Urgences d'Aubusson devrait finalement se concrétiser dans les prochains mois.

Une nouvelle concertation entre tous les acteurs de l'hôpital d'Aubusson sera organisée le 12 décembre prochain, elle devrait permettre aux usagers et au personnel d'avoir plus de certitudes sur l'avenir du centre hospitalier.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess