Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Inventiva, la "biotech" dijonnaise cotée en bourse aux Etats-Unis

-
Par , France Bleu Bourgogne

De Dijon aux Etats-Unis, il n'y a qu'un pas : ce lundi sur France Bleu on vous présente une entreprise côte-d'orienne , qui vient de faire une entrée remarquée sur les marchés financiers américains. Une entrée en bourse assez rare pour une société française.

Frédéric Cren dirige Inventiva, un centre de recherche dijonnais désormais coté au Nasdaq, aux Etats-Unis
Frédéric Cren dirige Inventiva, un centre de recherche dijonnais désormais coté au Nasdaq, aux Etats-Unis © Radio France - Arnaud Racapé

Inventiva, c'est un centre de recherche et développement basé précisément à Daix, dans les anciens locaux des laboratoires Fournier. Et depuis deux semaines, elle est cotée en bourse, au Nasdaq, l'indice des nouvelles technologies, trois ans après avoir réussi son entrée à l'indice européen Euronext. 

On se focalise sur la NASH, la maladie du foie gras

Mais que font les 90 salariés d'Inventiva pour mériter autant d'intérêt de la part des investisseurs américains ? Réponse avec son patron et co-fondateur Frédéric Cren : 

"On trouve et on développe de _nouveaux médicaments. Si vous visitez nos laboratoires, vous verrez des chercheurs en blouse blanche avec des masques, qui travaillent sur de nouvelles molécules, qui les testent, les essaient, essaient d'en comprendre tous les secrets. Et puis vous avez un groupe d'environ vingt experts en développement clinique, des médecins, qui s'occupent du développement et de la préparation des nouveaux essais pour nos produits."_

C'est bien connu, à force de chercher, on finit par trouver : "On se focalise en particulier sur _la NASH, la maladie du foie gras_. C'est une maladie où le patient développe une cirrhose, qui n'est pas due à une consommation trop élevée d'alcool, mais essentiellement à une nourriture trop grasse. Ce qu'on est en train de créer, c'est un produit pour retarder le développement de la maladie et soigner les patients." 

100 millions de dollars

Avec cette entre en bourse réussie, Inventiva vient de lever 100 millions de dollars. Et va pouvoir poursuivre les essais cliniques pour sa molécule, on en est à la phase III, la plus importante : "La phase III, c'est le dernier essai, c'est la confirmation de ce qu'on a démontré, et qui a été publié au mois de juin. C'est un très grand essai, notre molécule va être testée chez des patients aux Etats-unis, en Australie, au Canada, etc. Et une fois cet essai terminé, on pourra imaginer la _commercialisation du produit_."

L'entrée en bourse, beaucoup s'y essaient, peu y arrivent

Mais comment une petite entreprise côte-d'orienne peut-elle concurrencer les grands laboratoires ? A ce sujet, Frédéric Cren répond sereinement que dans le monde de la "pharma", tout est globalisé, et donc tout le monde a les mêmes chances de trouver, à partir du moment où il a les bons chercheurs. C'est le cas à Dijon : "Nous avons une équipe motivée et expérimentée, essentiellement issue des anciens laboratoires Fournier, donc on joue avec les mêmes armes. Il faut juste prendre plus souvent sa valise pour aller aux Etats-Unis."

Cette cotation au Nasdaq, c'est une fierté pour Frédéric Cren et ses équipes, car ce n'est pas un événement si fréquent que cela en France : "Beaucoup s'y essaient, peu y arrivent. Peu de biotechs françaises ont réussi cette double cotation (Euronext en Europe, Nasdaq aux Etast-Unis, ndlr), Inventiva en fait partie, c'était très important car le marché américain est fondamental, donc ça nous donne une grande visibilité et l'accès à de nouveaux fonds." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess