Santé – Sciences

Isabelle Dinoire, la première greffée du visage, est morte

Par Clément Lacaton, France Bleu Nord, France Bleu Picardie et France Bleu mardi 6 septembre 2016 à 14:56

La première apparition publique d'Isabelle Dinoire, première greffée du visage, à l'hôpital d'Amiens en février 2006.
La première apparition publique d'Isabelle Dinoire, première greffée du visage, à l'hôpital d'Amiens en février 2006. © Maxppp - PHOTOPQR

Sa photo avait fait le tour du monde en 2005 : après avoir été attaquée par son chien, Isabelle Dinoire bénéficiait de la toute première greffe du visage. Elle est décédée le 22 avril dernier, à 49 ans.

Un exploit médical. Quand Isabelle Dinoire retrouve un visage en 2005 après avoir été défigurée par son chien, elle devient le premier patient au monde greffé du visage, après une greffe partielle. Elle apparaît pour la première fois en public en février 2006, lors d'une conférence de presse. Sa photo fait alors le tour du monde. Isabelle Dinoire est décédée le 22 avril dernier. L'information a été dévoilée par nos confrères du Figaro ce mardi et confirmée par le CHU Amiens-Picardie où cette première mondiale avait été réalisée.

Des complications liées au traitement

L'hiver dernier, toujours selon Le Figaro, elle avait subi un rejet du greffon. Sans compter les lourds traitements qu'elle prenait, pour éviter ce genre de phénomène. Des traitements qui auraient déclenché chez elle plusieurs cancers. Le communiqué du CHU Amiens-Picardie indique dans un communiqué ce mardi qu'Isabelle Dinoire est décédée "des suites d'une longue maladie". Le document précise : "En accord avec la volonté de ses proches, aucun avis de décès n'avait alors été publié dans la presse, pour préserver leur légitime intimité en ces moments douloureux."

En 2005, les équipes du service de chirurgie réparatrice du CHU d'Amiens qui avaient réalisé cette greffe faciale étaient dirigées par le professeur Bernard Devauchelle. L'intervention avait duré quinze heures. Un spécialiste marqué lui-aussi par cet événement : "Il n’y a pas une minute dont je ne garde pas une image", déclarait-il dans la presse en novembre dernier. En ajoutant quelques mots sur l'état de santé d'Isabelle Dinoire : "Elle a développé des complications au niveau de son traitement immunosuppresseur. Ces traitements ne sont pas anodins. Ils peuvent favoriser le développement de cancer."

A ce jour, une quarantaine d'interventions de ce type ont été réalisées dans le monde. Chaque greffe a une durée de vie, d'une quinzaine d'années en moyenne. Isabelle Dinoire était originaire du Valenciennois, dans le Nord.

Le professeur Bernard Devauchelle, chef du service de chirurgie plastique et réparatrice du CHU d'Amiens, en juillet 2007. - Maxppp
Le professeur Bernard Devauchelle, chef du service de chirurgie plastique et réparatrice du CHU d'Amiens, en juillet 2007. © Maxppp -

Partager sur :