Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Isère : cinq cas suspects du variant du Covid-19 actuellement analysés à l'hôpital de la Croix-Rousse à Lyon

-
Par , France Bleu Isère

Après les foyers détectés à Bagneux et à Marseille et des cas plus isolés, dans les Hautes-Alpes ou en Haute-Savoie, deux nouveaux cas du variant anglais du Covid-19 ont été découverts à Lille, ce lundi 11 janvier. Pas encore en Isère, mais des analyses sont en cours à Lyon pour cinq cas suspects.

Vue de l'hôpital de la Croix-Rousse à Lyon où a lieu le séquençage du variant du Covid-19
Vue de l'hôpital de la Croix-Rousse à Lyon où a lieu le séquençage du variant du Covid-19 © Maxppp - Maxime Jegat

Les cas positifs au variant britannique du Covid-19 se multiplient en France. Encore ce lundi 11 janvier, deux cas ont été identifiés à Lille. Pour la moitié sud de la France, le centre de référence qui détecte ce variant se trouve à l'hôpital de la Croix-Rousse à Lyon. Le service de virologie y dispose d'un séquenceur haut débit. Mais il est submergé. Rien qu'aujourd'hui, il a reçu une cinquantaine de demandes d'analyses. Le CHU de Grenoble lui a envoyé cinq cas suspects. Il s'agit de malades du Covid-19 qui ont une proximité géographique avec la Grande-Bretagne. Les résultats devraient être connus dans les prochains jours.

Le CHUGA prêt à séquencer lui-même le virus dans un mois

Le CHU de Grenoble-Alpes (CHUGA) espère pouvoir effectuer lui-même le séquençage du virus d'ici un mois. Selon un médecin du service de virologie, l'équipe est très motivée pour répondre aux attentes et ne compte pas ces heures. Un technicien a été embauché pour la renforcer. Par ailleurs, elle est en train de transmettre le protocole à plusieurs autres CHU dont celui de Grenoble pour réduire sa charge de travail et donc le délai d'attente des résultats.

A terme, les laboratoires privés pourraient également être mis à contribution. Le variant anglais du Covid-19 inquiète car il est considéré comme plus contagieux. L'épidémie explose en Grande-Bretagne qui s'est reconfinée.

-
- © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess