Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"On isole les personnes non contaminées" dans deux EPHAD du Limousin fortement touchées par le coronavirus

-
Par , France Bleu Limousin

Face à un grand nombre de cas de Covid 19, les EHPAD de Perpezac-le-Noir (Corrèze) et de Ladignac-le-Long (Haute-Vienne) ont été contraints d'isoler les pensionnaires non-contaminés. A première vue paradoxal, ce choix leur permet de mieux les protéger et de mieux gérer l'épidémie.

Face à un grand nombre de contaminations, deux EHPAD de Haute-Vienne et de Corrèze ont décidé d'isoler plutôt les résidents testés négatifs. (photo d'illustration)
Face à un grand nombre de contaminations, deux EHPAD de Haute-Vienne et de Corrèze ont décidé d'isoler plutôt les résidents testés négatifs. (photo d'illustration) © Maxppp - Rémy Perrin

L'épidémie de coronavirus continue de progresser en Limousin, avec une hausse toujours "exponentielle" en Haute-Vienne, selon l'Agence Régionale de Santé qui recense 260,3 cas pour 100.000 habitants dans son dernier décompte. En Corrèze, où la situation était moins inquiétante jusque là, ça s'est nettement dégradé ce week-end, avec une forte accélération de la propagation de l'épidémie. Le taux d'incidence a bondi entre vendredi et dimanche, au point de frôler désormais les 150 cas pour 100.000 habitants. 

Plusieurs EHPAD touchés par des cas groupés

Parmi les lieux touchés par le Covid-19, il y a désormais cinq EHPAD en Corrèze et quatre en Haute-Vienne, soit pour des cas isolés, soit pour des cas groupés. Des clusters parfois très importants, comme à l'EHPAD de Ladignac-le-Long, en Haute-Vienne, où 44 résidents sont contaminés, soit près d'un tiers des pensionnaires. 9 membres du personnel ont aussi été testés positifs. En Corrèze, où aucun établissement pour personnes âgées n'avait été touché durant la première vague, un important cluster a aussi été détecté à l'EHPAD de Perpezac-le-Noir, avec 17 malades sur 19 résidents

"La majorité des personnes sont positives, donc on isole plutôt ceux qui ne sont pas contaminés"

Aucun de ces pensionnaires n'a eu besoin d'être hospitalisé jusque là. Ils restent donc dans leurs établissements respectifs, mais à Ladignac-le-Long comme à Perpezac-le-Noir, ce ne sont pas les malades qui sont isolés mais ceux qui sont négatifs. C'est plus simple à gérer de cette manière, car ils sont moins nombreux expliquent Sophie Girard, la directrice de l'ARS en Corrèze et François Négrier, son homologue en Haute-Vienne. Pour s'occuper de ces pensionnaires qui ne sont pas malades, il y a "des personnels dédiés qui ne vont pas dans les autres unités" précise François Négrier. 

Appel à la solidarité des hôpitaux et des autres EHPAD

Pour faire face, il faut aussi s'assurer d'avoir assez de personnel. Des discussions ont donc été engagées avec le CHU de Limoges et l'hôpital de Saint-Junien, pour trouver des bras supplémentaires pour Ladignac-le-Long. Les établissement de santé corréziens ont aussi été sollicités pour envoyer des renforts à l'EHPAD de Perpezac-le-Noir. Un appel à la solidarité a aussi été lancé aux autres maisons de retraite des deux départements. L'Agence Régionale de Santé peut aussi prendre en charge la rémunération de professionnels de santé libéraux, s'ils sont sollicités par les établissements concernés par ces clusters.

Des mesures d'hygiène encore renforcées.

Afin de limiter les risques de propagation de l'épidémie, la désinfection et les mesures d'hygiènes sont aussi renforcées dans les EHPAD où un ou plusieurs cas ont été recensés. Le suivi médical des pensionnaires contaminés est également renforcé. Quant aux visites, elles sont suspendues pour au moins une semaine dans les établissements où l'on observe des foyers de contamination.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess