Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Isolement en psychiatrie : l'EPSM de la Marne nous ouvre ses portes

Des patients en psychiatrie mis à l'isolement 346 jours sur 365. Une situation dénoncée par une association, mais qui s'explique selon les professionnels de l'établissement public de santé mentale de la Marne. Ils nous ont reçus à Châlons-en-Champagne.

Une chambre d'isolement au sein de l'établissement public de santé mentale de la Marne à Châlons-en-Champagne Une chambre d'isolement au sein de l'établissement public de santé mentale de la Marne à Châlons-en-Champagne
Une chambre d'isolement au sein de l'établissement public de santé mentale de la Marne à Châlons-en-Champagne © Radio France - Martin Pinguet

Ils étaient une dizaine ce lundi à manifester devant l'établissement public de santé mentale de la Marne à Châlons-en-Champagne. des membres de la Commission des citoyens pour les droits de l'Homme. Cette association, proche de la scientologie, épluche chaque année les rapports des établissements psychiatriques et dénonce les durées de mises à l'isolement : "346 jours d'isolement dans l'année !", s'exclame Mylène Escudier, présidente de la CCDH : "Ce sont des durées totalement hallucinantes !"

Publicité
Logo France Bleu

Des durées qui s'expliquent, selon les professionnels de l'EPSM de la Marne. L'isolement reste une mesure d'exception, qui ne concerne que quelques dizaines de patients sur les 17 000 suivis à Châlons-en-Champagne. "On est parfois confronté à des moments de violence, d'agressivité. Quand on isole un patient ça veut dire qu'on s'occupe de lui. Un infirmier psychiatrique passe au moins une fois par heure et un psychiatre au moins deux fois par 24h", explique le docteur Bernard Rousselot, chef de service de l'EPSM de la Marne.

Une salle télé est également réservée aux patients isolés
Une salle télé est également réservée aux patients isolés © Radio France - Martin Pinguet

Isolement ne signifie pas coupé du monde, puisque certains patients ont quand même le droit à des contacts avec les autres malades et leurs familles. Pour le docteur Rousselot c'est le mot "isolement" qui crée la confusion et véhicule un imaginaire très négatif et anxiogène.

Pour s'assurer du bon fonctionnement des services et éviter les abus, l'établissement est régulièrement contrôlé assure le directeur, Xavier Dousseau : "Le juge des libertés et de la détention contrôle et nous sommes soumis à l'Agence Régionale de Santé. par ailleurs le contrôleur général des lieux de privation de liberté fait également des contrôles"

loading

Ma France : s'adapter au coût de la vie

Vous constatez l'augmentation constante des prix et la diminution de votre pouvoir d'achat ? Vous avez trouvé des astuces, des bons plans, vous avez changé certaines de vos habitudes pour vous adapter à l'inflation ? Réparation, covoiturage, location, échanges de services... France Bleu, en partenariat avec Make.org , vous invite à partager vos idées originales et solutions concrètes du quotidien, et à donner votre avis sur celles d'autres citoyens. Trouvons ensemble les moyens de faire face à la vie chère !

Publicité
Logo France Bleu