Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

"J'ai contacté 100 docteurs avant de trouver ici" : à Étretat, le cabinet médical ne désemplit pas

mardi 5 mars 2019 à 18:10 Par Jérôme Collin, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Depuis fin juillet 2018, le cabinet médical d'Étretat est ouvert tous les après-midi du lundi au vendredi. Plus d'un millier de patients sont déjà passés en consultation. La preuve qu'il y a une vraie demande d'accès aux soins.

Plus d'un millier de patients ont été pris en charge à Étretat en sept mois (photo d'illustration)
Plus d'un millier de patients ont été pris en charge à Étretat en sept mois (photo d'illustration) © Maxppp - PHOTOPQR/LE REPUBLICAIN LORRAIN

Étretat, France

Plus d'un millier de patients accueillis en à peine sept mois : le cabinet médical d'Étretat rend un fier service aux habitants de la commune et des environs. La ville n'avait plus de médecin entre septembre 2017 et juillet 2018. Un problème pour les 1 300 habitants et le million de touristes de passage chaque année. Mais depuis le 26 juillet 2018, quatre médecins se relaient, chaque après-midi du lundi au vendredi, pour assurer une permanence. La salle d'attente est souvent pleine.

"J'ai appelé 100 médecins avant de trouver ici. On a bien bien galéré", témoigne Danielle, venue pour un début de grippe. Elle est restée un an sans consulter de médecins. Un exemple parmi tant d'autres. La plupart des généralistes dans le secteur ne prennent plus de nouveaux patients. Et les rares qui acceptent sont débordés. "À la maison médicale de Criquetot-l'Esneval, on me prenait dans les 48 ou 72 heures. Mais ensuite, il y avait trois heures de retard. Ils étaient blindés de patients", se souvient Isabelle.

Je suis soulagée de ne plus avoir à chercher de partout. En plus, ce sont de très bons médecins"

Des patients venus parfois du Havre !

Il n'y a pas que les habitants d'Etretat qui bénéficient de l'implantation de ce cabinet médical. "Sur le littoral, de Saint-Jouin-Bruneval à Yport, il n'y a presque aucun médecin à temps plein. Donc les patients viennent à Etretat, parfois depuis Le Havre ou Fécamp", confirme Philippe-Emmanuel Ades, adjoint au maire en charge des questions de santé. 

Le cabinet médical ne désemplit pas. Les horaires d'ouvertures pourraient donc être étendus sur des journées pleines et peut-être également le samedi matin.

Objectif : attirer un jeune médecin

Au-delà de l'élargissement des plages horaires, la mairie d'Etretat espère convaincre un jeune médecin de s'installer sur place. "Les quatre médecins présents ont aussi cet objectif. Ils veulent que quelqu'un prenne la relève. Le cadre de vie est idéal", assure Philippe-Emmanuel Ades. Le cabinet médical est en effet situé à deux pas de la plage et des falaises.