Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences DOSSIER : Le grand débat national dans la Loire et la Haute-Loire

TÉMOIGNAGE - Nasséra, infirmière : "J'assure pas un poste de planquée ou de feignante"

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire, France Bleu

Nasséra Benmahammed travaille dans la fonction publique hospitalière. Cette infirmière à l'Hôpital Nord de Saint-Etienne ne compte pas ses heures. Elle aimerait que son travail soit reconnu à sa juste valeur.

Nasséra a toujours travaillé dans la fonction publique hospitalière
Nasséra a toujours travaillé dans la fonction publique hospitalière © Radio France - Romane Porcon

Saint-Étienne, France

Nasséra Benmahammed travaille au service psychiatrie de l'Hôpital Nord à Saint-Etienne. Si elle a choisi le service public, c'est par fidélité à des valeurs familiales. D'ailleurs parmi ses 10 frères et sœurs, la moitié est fonctionnaire : "Nos parents se rendaient bien compte de l'importance du service public. Ils en avaient besoin, on avait très peu de moyens et c'est pour ça que je voulais surtout servir toute la population. On sait très bien que les services publics réduisent les inégalités entre chaque citoyen et moi c'est vraiment pour le service rendu." 

Le service, Nasséra le rend sans compter ses heures. Autant dire que l'image du fonctionnaire qui se tourne les pouces, ça l'a met hors d'elle : "J'assure pas un poste de planquée ou de feignante. On ne fait pas les 35 heures, on est amené à faire beaucoup d'heures supplémentaires. Il y a une notion de dévouement envers le patient. On ne regarde pas sa montre."

"Quand une situation d'urgence se présente à la fin de notre poste, on reste car la priorité c'est la santé du patient"

Nasséra en a marre d'entendre des citoyens réclamer des services publics et qui renâclent à payer des impôts

Chaque semaine, elle peut faire jusqu'à 6 heures supplémentaires non payées et non récupérées. D'ailleurs l'autre cliché qui fait bondir Nérissa c'est celui du fonctionnaire grassement payé : "On est très mal payé, on devrait nous revaloriser par rapport aux responsabilités que nous avons et à la charge de travail." Cette fonctionnaire aimerait qu'on prenne conscience de la chance qu'on a, en France, d'avoir accès à tous ces services publics, quel que soit notre portefeuille.

Quatre semaines de débat sur France Bleu Saint-Étienne Loire et La Tribune-Le Progrès

France Bleu Saint Etienne Loire, en partenariat avec La Tribune-Le Progrès, lance un grand débat pendant quatre semaines. Quatre grandes thématiques seront abordées durant ces rendez-vous exceptionnels : la fiscalité, les collectivités, la transition écologique et la citoyenneté. 

Depuis le 21 janvier, vous pouvez témoigner et laisser vos questions sur le répondeur de France Saint-Étienne Loire au 04 77 36 42 42 et sur redaction42@leprogres.fr ou redaction43@leprogres.fr

Rendez-vous tous les jeudis entre 18h et 19h pour une heure de débat sur France Bleu Saint-Étienne Loire.

Donnez vos idées et votez pour celles des autres 

Réforme institutionnelle, pouvoir d'achat, justice fiscale : en marge du Grand débat national, France Bleu lance sa propre consultation avec la plateforme Make.org afin de vous permettre de formuler vos propositions et/ou de voter pour celles des autres.

"Notre démarche étant indépendante de celle du gouvernement, vos propositions n'ont pas vocation à être communiquées aux autorités."