Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

J'y crois pas ! Les éléphants d'Asie sont aussi bons que nous en maths

vendredi 9 novembre 2018 à 12:16 Par Valérie Barbe, France Bleu

Les éléphants d’Asie encore plus forts qu’on ne le pensait. Ce sont des Einstein des maths ! Mais ce ne sont pas les seuls à savoir compter : tous les animaux ou presque en sont capables. Car pouvoir jongler avec les chiffres peut sauver sa peau…

L'éléphant d'Asie a un beau et gros cerveau plein de chiffres !
L'éléphant d'Asie a un beau et gros cerveau plein de chiffres ! © Maxppp - Maxppp

Et pas juste pour additionner 3 bananes et 2 pastèques. Les éléphants d'Asie savent très bien faire la différence entre 2 tas de fruits. Et désigner d'un coup de trompe, le tas qui compte le plus de fruits. Et ça quelle que soit la taille des agrumes. Avec un taux de bonnes réponses exceptionnel : ils ont bon 2 fois sur 3. Ce qui d'après la scientifique japonaise qui a fait ces tests est unique chez les animaux. Et ce score est aussi bon, voire meilleur que le nôtre, à nous humains.

Des Einstein, ces Dumbo ? Ca se peut bien. Vu la difficulté de l'exercice. 

Cela dit, tous les animaux ou presque savent compter. Ceux à gros cerveaux : les dauphins et les grands singes. Les oiseaux. Comme les perroquets du Gabon qui savent même ce qu'est le zéro. Comme les abeilles, d’ailleurs. Très surprenant aussi, les poussins, les lions et même les hyènes sont des bêtes en calcul. Et pareil pour les fourmis qui comptent leur pas pour retrouver leur maison. Les poissons eux, ne s'embêtent pas à compter à l'unité près. Ils comparent les quantités.  Et cette capacité à faire la différence entre des volumes est exactement la même que celle des étudiants. Les tests sont formels ! Et ça prouve bien que tous les vertébrés, nous y compris, avons le même système de perception des chiffres. Merci à notre ancêtre commun !!!

Mais à quoi ça sert ? Dans la jungle, on ne fait pas de calcul mental. Ben si. Savoir s'il y a 2 ou 12 tigres qui veulent nous transformer en kébab, ça change la vie. Et pareil pour bouger, draguer ou se faire des potes. En plus, maintenant cette bosse des maths chez les animaux pourrait bien servir aux chercheurs à rendre plus maline l'intelligence artificielle et ses puces savantes.  

Peut-être de quoi convaincre enfin les nuls en maths de leur utilité. 

CQFD !