Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

J'y crois pas ! Pour se désintoxiquer d'internet, la solution : le smartphone

-
Par , France Bleu

Réseaux sociaux, jeux, séries, musique... On passe de plus en plus de temps sur internet. Et pas que pour travailler ou faire des démarches. On aurait donc besoin d’une bonne cure de désintox’ du numérique. Et justement le grand Google a le remède. Un traitement pour soigner le mal par le mal.

Le siège européen de Google à Dublin en Irlande.
Le siège européen de Google à Dublin en Irlande. © Maxppp - OLIVIER BOITET

Pour se désintoxiquer d'internet, la solution c'est son smartphone. Et le conseil vient d'un expert : le grand Google en personne. Notre fournisseur numéro 1 de virtuel. Mais cette année, il s’est fixé 2 priorités : notre bien-être d'internaute. Et nous rendre du temps. Trop chou ! D'où une potion anti addiction. Une nouvelle version d'Android. Avec une sorte de tableau de bord pour limiter le temps qu'on passe sur les applications. Comme un minuteur de cuisine. Mais là, quand le délai est dépassé, l'appli passe en gris pas sexy. Pareil pour l'appareil qu'on peut obliger à faire dodo de bonne heure. Histoire de ne pas faire la danse des pouces jusqu'à pas d'heure. Révolutionnaire ? Non. Ces outils existent déjà. La nouveauté, c'est que Google en fait les stars de sa stratégie. Donc, la maturité numérique mondiale est en marche. Pas si sûr. Pour les détracteurs, cette injonction à la déconnection n'est qu'une norme sociale de plus imposée par l’élite de la Silicon Valley. Hou le vilain citoyen vissé à son smartphone. Ce serait aussi une technique de diversion pour évacuer le tout petit scandale du business bien juteux de nos données personnelles. Même le nouveau système Android en fait râler certains à cause de son côté compteur de productivité. Combien de clics, combien de temps passé.... 

Mais la cerise sur le gâteau, c'est l'arrogance de Google. En plus de passer sa vie à nous pister, via son moteur chercheur, voilà qu’il s'auto proclame contrôleur en chef de notre attention. Et de notre temps. Avec en bonus, la possibilité au passage d'étoffer notre profil de consommateur. 

Mais sauf à en être au stade accro anonyme ou lapins crétins, la désintox’ numérique SANS smartphone, on devrait savoir faire. Ok Google.

Ok Google !

Choix de la station

À venir dansDanssecondess