Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Pas de masques, pas de contrôles : à Nancy, un syndicat appelle les policiers à ne plus effectuer de contrôles

-
Par , France Bleu Sud Lorraine, France Bleu

Le principal syndicat de policiers en Meurthe-et-Moselle a fait valoir un droite d'alerte et demande aux policiers sur le terrain de ne plus effectuer de contrôles liés au confinement si le ministère de l'Intérieur ne leur octroie pas des masques pour se protéger.

Les policiers pourraient ne plus contrôler les attestations
Les policiers pourraient ne plus contrôler les attestations © Maxppp - Maxppp

Comme toutes les institutions, les services de police en Meurthe-et-Moselle sont également impactés par l'épidémie du Coronavirus et fonctionnent en "mode dégradé". Un roulement des effectifs a été mis en place pour éviter une contamination générale des policiers, l'objectif étant d'assurer une continuité de la sécurité publique et de garder le même nombre de patrouilles.

Cependant le principal syndicat des gardiens de la paix en Meurthe-et-Moselle, Unité SGP FO menace de faire valoir son droit de retrait et demande à tous les policiers sur le terrain d'interrompre les contrôles des attestations de confinement tant qu'ils ne seront pas pourvus de masques. Hier, la direction générale de la police a demandé en effet à tous les commissariats de rendre les masques FFP2 dont ils étaient en possession. 

Pas de masques, pas de contrôles ! 

"Une décision que l'on peut comprendre parce que les soignants doivent être prioritaires" explique Abdel Nahass, secrétaire général du syndicat Unité SGP Police en Meurthe-et-Moselle "mais qu'on nous envoie au moins des masques chirurgicaux parce que j'ai l'impression que pour l'instant, nous servons de chair à canons or c'est une mesure de santé publique. Si nous voulons porter des masques, c'est pour ne pas contaminer la population et nos services. On nous dit que le masque est inutile quand on est pas malade. Pourquoi, dans ce cas, Emmanuel Macron lui-même portait un masque quand il s'est rendu à Mulhouse ?  Dans ces conditions, nous demanderons aux policiers de ne plus effectuer de contrôles liés au confinement. Pas de masques, pas de contrôles ! "

La Meurthe-et-Moselle compte environ 1.000 policiers dont plus de 600 travaillent sur le ressort de Nancy. Pour l'heure un policier du commissariat de Nancy est hospitalisé au CHU de Nancy après avoir été contaminé par le Covid-19. 

Plus d'une centaine de fonctionnaires sont confinés chez eux pour suspicion de contamination, à cela s'ajoutent 90 autres qui doivent garder leurs enfants à la maison sans compter tous ceux qui sont en congé maladie ordinaire. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu