Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé - Sciences

Journée de lutte contre l'obésité à Châteauroux : "C'est important de prendre les bonnes habitudes tôt"

-
Par , France Bleu Berry

Une journée de lutte contre l'obésité est organisée à Châteauroux, ce mercredi après-midi.

Le Docteur Françoise Levitta, médecin coordinateur au réseau Diapason 36
Le Docteur Françoise Levitta, médecin coordinateur au réseau Diapason 36 © Radio France - Jérôme Collin

Alors que 17 % des adultes sont obèses en France, la Ville de Châteauroux se mobilise ce mercredi. De 14h30 à 20h, salle Barbillat-Touraine, une journée de lutte contre cette maladie est organisée. Des rencontres avec des professionnels, par exemple des diététiciennes, sont prévues. Et puis la diffusion du film "Grosse", qui montre toutes les épreuves traversées par les personnes obèses, notamment la stigmatisation et le regard des autres.

"Il y a des risques cardio-vasculaires, d'insuffisance respiratoire, de diabète, de grosses douleurs de dos. Et puis ça entraîne des dépressions. Souvent, l'obésité est une conséquence de souffrance. Et une fois qu'elle est là, elle est source de souffrance", explique le Docteur Françoise Levitta, médecin coordinateur au réseau Diapason 36, invitée de France Bleu Berry ce mercredi.

Alimentation et activité physique sont les deux clés

Dans l'Indre, le nombre de personnes obèses est légèrement supérieur à la moyenne nationale, aux alentours de 18-19%. "Nous sommes un département rural, avec une population vieillissante. L'obésité vient notamment avec l'âge", explique le Docteur Françoise Levitta. Mais les jeunes sont aussi particulièrement touchés. Il faut donc faire de la prévention, rappeler les bons gestes pour lutter contre l'obésité. "Il y a deux choses à éviter : les boissons sucrées et les aliments transformés", tranche Françoise Levitta. "Par rapport aux sodas et aux jus de fruits, il faut sensibiliser les enfants mais aussi les adultes. Et puis il faut éviter tous les plats cuisinés", ajoute-t-elle.

En France, on a presque une personne sur cinq en obésité, ça devient très problématique. C'est important de prendre les bonnes habitudes tôt

La question de l'alimentation est évidemment essentielle. "Le nouveau plan national nutrition-santé donne des indications plus simples à suivre et des conseils plus précis : pas plus de 500 grammes de viande par semaine, pas plus de 150 grammes de charcuterie par semaine, un peu plus de matières grasses végétales par rapport aux graisses saturées animales. Ce sont des choses simples qu'on peut adopter en famille", souligne le Docteur Françoise Levitta, médecin coordinateur au réseau Diapason 36.

Sans oublier la pratique sportive, l'activité physique. "Il faut bouger plus, l'équivalent d'une demi-heure de marche cinq jours sur sept", précise Françoise Levitta.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu