Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Journée européenne de la dépression : le combat d'une habitante du Pays de Montbéliard

vendredi 26 octobre 2018 à 18:29 Par Manon Klein, France Bleu Belfort-Montbéliard

Près d'une personne sur dix a fait une dépression l'année dernière selon les chiffres de l'agence Santé publique France. A l'occasion de la journée européenne de la dépression, les patients et les psychologues du nord Franche-Comté témoignent.

Près d'une personne sur dix a vécu un épisode dépressif en 2017
Près d'une personne sur dix a vécu un épisode dépressif en 2017 © Maxppp - Houet Michel

Doubs, France

La dépression touche de plus en plus de monde selon les chiffres de l'agence Santé publique France. Près d'une personne sur dix a vécu un épisode dépressif au cours de l'année 2017, toujours selon cette agence. A l'occasion de la journée européenne de la dépression, ce samedi 27 octobre, nous avons recueilli les témoignages de ceux qui ont été touchés, ou qui accompagnent les personnes souffrant de cette maladie dans le nord Franche-Comté.

Un long combat

Le combat d'Amandine pour venir à bout de la dépression a été long, et il n'est pas tout à fait terminé, même si elle va mieux aujourd'hui. Cette habitante du Pays de Montbéliard témoigne anonymement. Il y a 5 ans, elle a vécu une lourde dépression, suite au décès de ses grands parents. "_Tout allait bien, j'avais plutôt 'bien' vécu ce moment, jusqu'à ce que je prenne des vacances. Là, j'ai commencé à me sentir très mal. Je crois que ma dépression a commencée un jour où je devais aller manger chez mes parents (...) j'ai fait une crise de panique. Je me suis sentie très ma_l" raconte Amandine.

"Je n'avais plus le sourire, je n'avais plus envie de sortir" - Amandine

"Dans la majorité des cas, la dépression se déclare après une perte" analyse la psychologue montbéliardaise, Martine Iffly. Si pour Amandine se tourner vers un médecin pour demander de l'aide n'a posé aucun problème, cela peut parfois bloquer certaines personnes dépressives. "Je pense que _c'est très difficile, parce qu'il faut reconnaître que narcissiquement on est attein_t (...) Il y a une atteinte de l'image" détaille Martine Iffly.

La parole pour guérir

Pour retrouver l'estime de soi, tous les professionnels s'accordent pour dire qu'il est essentiel de pouvoir parler, d'être écouté. Amandine a bénéficié du soutien de ses proches. Elle a été accompagnée par un psychologue. La pratique de sports comme le yoga l'a également aidé à retrouver confiance en elle.