Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Journée mondiale de l'asthme : 1.000 vies pourraient être sauvées chaque année avec de la prévention

-
Par , France Bleu

C'est la journée mondiale de l'asthme ce mardi, la 20e édition en France. Plus de quatre millions de français souffrent de cette maladie respiratoire responsable de mille décès par an. Des mort évitables si l'asthme était dépisté et les traitements suivis.

L’asthmatique en crise a des difficultés à inspirer et surtout à expirer l’air contenu dans ses poumons, comme s’il respirait au travers d’une petite paille.
L’asthmatique en crise a des difficultés à inspirer et surtout à expirer l’air contenu dans ses poumons, comme s’il respirait au travers d’une petite paille. © Maxppp -

La journée mondiale de l'asthme le 1er mardi de chaque mois de mai sensibilise à une maladie respiratoire qui peut tous nous concerner

1.000 décès par an 

Il y a plus de quatre millions d’asthmatiques en France (6,7% de la population et 9% des enfants) c'est plus que le diabète. Il s’agit de la première maladie chronique de l’enfant. L’asthme provoque encore 1.000 décès par an chez les moins de 65 ans.  

Le coût pour la société est important car elle est responsable de 600.000 journées d’hospitalisation et de 7 millions de journées d’arrêt de travail par an selon l'association Asthme et Allergies.

La pollution est un fléau

Essoufflement, difficulté à respirer, grande fatigue, l'asthme est du a prédispositions génétiques. L'asthme agit sur les bronches. Celles-ci se rétractent, l'air passe moins bien déclenchant souvent des sifflements. Cette sensation s’accompagne d’une toux irritante et quelquefois d’un sentiment d’anxiété.

Mais la maladie est également favorisée par l'environnement : la pollution automobile et industriel, la poussière, l'humidité, le tabac.  Les particules fines fragilisent nos poumons et nous rendent plus vulnérables. Une cause allergique est retrouvée chez 70 à 80 % des adultes asthmatiques et chez 95 % des enfants atteints.

Des décès évitables 

L'asthme se soigne. Des traitements comme la ventoline permettent d'intervenir, mais il existe surtout des traitements de fond qui doivent être suivi souvent à vie. Il ne faut pas les arrêter même quand ça va mieux. Les spécialistes savent que presque tous les décès seraient évités si l'asthme était dépisté et les traitements suivis. 

Les pneumologues de la Société de pneumologie de langue française (SPLF), de la Fédération française de pneumologie (FFP), ainsi que la Fédération française des associations & amicales de malades, insuffisants ou handicapés respiratoires (FFAIR), attire sur l'importance du role des proches des patients asthmatiques. 

Ils donnent 10 conseils pour savoir comment bien réagir en cas de crise

  1. Veillez au respect de la régularité de la prise du traitement. 
  2. Ayez toujours sur vous le médicament de secours ou veillez à ce qu’il soit facilement accessible. 
  3. Traquez l’environnement (poussière domestique et ses acariens) :- Utilisez des housses spéciales d’oreillers, de matelas et de sommiers. - Lavez les draps à 60°C toutes les semaines. - Nettoyez la poussière avec des chiffons humides : cela évite que la poussière s’envole. - Passez régulièrement l’aspirateur dans les endroits sensibles (chambres, tapis, radiateurs et même les lits : sommiers et matelas) et changez régulièrement les filtres et sacs d’aspirateur. - Ayez un minimum de peluches et entretenez-les en les lavant ou en les mettant une nuit entière au congélateur (pour tuer les acariens !) - Attention aux animaux domestiques : le poil du chat est très allergisant par exemple. - Disposez d’une ventilation adaptée dans les zones humides de la maison, type VMC. 4 Ne fumez pas dans la maison ni sur les balcons et terrasses avoisinantes. Appliquez cette règle à tout le monde.
  4. Gare aux allergies polliniques ! Faites attention à l’environnement extérieur, particulièrement au printemps mais aussi durant les autres périodes de l’année. Avant de vous rendre dans une zone « à risque », couvrez-vous (avec une casquette, par exemple). Si vous avez été exposés aux allergènes, rincez-vous les yeux, les sourcils et les cheveux.
  5. Ne négligez pas l’activité physique et le sport ! 
  6. Pensez toutefois à l’adapter aux conditions respiratoires de votre proche asthmatique : Renseignez-vous au préalable auprès de votre médecin sur les sports à privilégier et/ou à éviter. 
  7. N’hésitez pas à faire appel aux médecins, infirmières, kinésithérapeutes 
  8. Restez calme. La crise d’asthme peut être une source de stress importante pour l’asthmatique et ses proches. En restant calme, vous participez à la gestion de la crise de l’asthmatique. 
  9. Aidez le patient à prendre correctement son traitement en cas de crise. 
  10. Si la crise n’est pas soulagée rapidement par le bronchodilatateur, appelez sans délai les secours (15 ou 112).
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu