Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Journée mondiale de l'asthme : une maladie chronique qui touche de plus en plus de Français

mardi 3 mai 2016 à 12:14 Par Marina Cabiten, France Bleu

Maladie chronique de plus en plus répandue affectant 334 millions de personnes dans le monde et dont on ne guérit pas, l'asthme peut être grave voire mortel lorsque les symptômes ne sont pas ou mal traités, soulignent les experts en cette journée mondiale de l'asthme mardi.

L'asthme touche aujourd'hui 4 millions de Français
L'asthme touche aujourd'hui 4 millions de Français - MaxPPP

Inflammation chronique des bronches, l'asthme se manifeste par des crises sous forme de sifflements et de gênes respiratoires. Il touche toutes les tranches d'âge mais débute souvent pendant l'enfance. C'est "la maladie chronique la plus courante chez l'enfant", souligne l'Organisation mondiale de la santé (OMS),  et elle touche de plus en plus de personnes. Mardi à l'occasion de la journée mondiale de l'asthme, les experts appellent à améliorer son diagnostic et l'accès aux traitements.

1.500 morts chaque année en France

L'Europe compte à elle seule 30 millions d'asthmatiques dont quatre en France, et 15.000 personnes y meurent chaque année lors d'une crise (1.500 en France), selon la Fédération européenne de l'allergie et des associations de patients de maladies respiratoires (EFA). "Avec un traitement adéquat et une adhésion (au traitement), les symptômes pourraient être bien mieux maîtrisés et le nombre de crises d'asthme et de décès réduits", estime pourtant cette fédération. Pour le professeur Pascal Chanez, chercheur à l'Université Aix-Marseille, "il faut trouver des relais, des médiateurs pour que les patients puissent être mieux informés et mieux comprendre la nécessité de prendre ces traitements régulièrement", dit-il.

La recherche nourrit beaucoup d'espoirs

Le spécialiste appelle à "un effort de recherche" pour une affection invalidante et coûteuse. En Europe, le coût était estimé à 19,3 milliards d'euros pour les 15-64 ans, selon des études citées par le réseau mondial d'asthme. Outre le traitement de fond, la seule façon de prévenir les crises est d'éliminer les facteurs déclenchants : ne pas fumer, ventiler son appartement en ouvrant les fenêtres pendant un quart d'heure par jour, utiliser des couettes ou des oreillers en matières synthétiques, mettre des housses antiacariens, laver régulièrement les peluches, privilégier le sommier à lattes et se débarrasser de la moquette.

Sur le front de la recherche, les scientifiques s'efforcent de trouver des traitements pour les patients dont l'inflammation des bronches est telle que les corticoïdes sont insuffisants. Parmi les autres pistes figure le développement d'un vaccin contre l'asthme sur lequel travaillent des chercheurs de l'Inserm et du CNRS.

L'asthme, c'est quoi ?  - Aucun(e)
L'asthme, c'est quoi ? - Visactu