Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Journée mondiale de l'AVC : 130.000 Français victimes chaque année

lundi 29 octobre 2018 à 6:14 Par Adrien Bossard, France Bleu

C'est la journée mondiale de l'AVC. Les accidents cérébraux vasculaires sont responsables de 30.000 décès par an en France. Pour augmenter les chances de survie, il faut agir très rapidement après les premiers symptômes.

Les trois quarts des AVC touchent les plus de 65 ans, en France.
Les trois quarts des AVC touchent les plus de 65 ans, en France. © Maxppp - Photo d'illustration

France

C'est la deuxième cause de mortalité en France, derrière le cancer : l'accident cérébral vasculaire. Près de 30.000 personnes en meurent sur les 130.000 nouvelles victimes chaque année, soit l'équivalent d'un AVC toutes les quatre secondes. 

Quels symptômes ? 

La vue qui se trouble, des difficultés à parler, des membres engourdis voire paralysés, et des maux de tête. Ce sont les principaux symptômes de l'AVC. À l'origine de tout cela : un manque d'afflux sanguin et d'oxygène dans le cerveau. Dans 80% des cas, cela est dû à un caillot. Dans les 20% restants, une rupture d'artère est en cause et elle engendre une hémorragie.

Qui est principalement touché ?

Il n'y a pas de typologie de victimes à proprement parlé, mais des facteurs de risques aggravants. L'alcool, l'hypertension artérielle, le diabète, l'obésité, les antécédents familiaux et l'âge. Les trois quarts des AVC touchent les plus de 65 ans.

Comment agir ? 

Dés le moindre signe avant-coureur, il n'y a pas une seconde à perdre.  Il faut immédiatement appeler le 15, le numéro du Samu. Cela augmente les chances de survie, car les quatre premières heures sont cruciales. Au-delà, même si la personne victime survit, elle en gardera de graves séquelles dans plus d'un cas sur deux. L'AVC est la première cause de handicap chez un adulte.