Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Journée mondiale de la douleur : hypnose, acupuncture et sophrologie au CHU de Tours pour mieux gérer ses souffrances

-
Par , France Bleu Touraine, France Bleu

En France, 6% de la population vit avec une douleur chronique. Au centre de la douleur du CHU de Tours, les praticiens proposent des méthodes alternatives aux médicaments : cours de relaxation et de sophrologie, acupuncture, hypnose et psycho-thérapie.

Le centre de la douleur du CHU de Tours réalise environ 1 800 consultations par an.
Le centre de la douleur du CHU de Tours réalise environ 1 800 consultations par an. © Radio France - Soizic Bour

Tours, France

La journée mondiale de lutte contre la douleur, c'est ce lundi 15 octobre. Aujourd'hui, un Français sur trois vit avec une douleur chronique qui est présente depuis au moins six mois, ce qui représente 6 % de la population. Et dans 20 % des cas, cette douleur est considérée comme invalidante. 

241 centres de la douleur en France, 2 en Indre-et-Loire

Depuis les années 90, les consultations et les centres de la douleur se multiplient, on en compte 241 en 2018, dans toute la France. En Indre et Loire, il y en a deux, un au CHRU de Tours, l'autre à Chinon. 

Chaque année, plus de 1 800 patients viennent consulter au CETD (Centre d'Étude et d'Évaluation de la Douleur) de Tours, pour des douleurs lombaires, névralgiques, traumatiques, post opératoires, cancéreuses... 

De l'hypnose pour apprendre à gérer sa douleur

Pour lutter contre ces douleurs, les deux médecins algologues qui travaillent dans le service leur proposent antalgiques, neuro-stimulation mais aussi hypnose, acuponcture et sophrologie

Les neuro-stimulateurs permettent de réduire les douleurs. - Radio France
Les neuro-stimulateurs permettent de réduire les douleurs. © Radio France - Soizic Bour

"La douleur existe physiquement évidemment, mais elle est aussi influencée par les émotions, l'environnement social, familial et professionnel", explique Isabelle Vanier, médecin au centre. "C'est pourquoi on doit avoir une approche pluri-disciplinaire", ajoute-elle.

Isabelle Vanier, médecin au centre de la douleur du CHU de Tours. - Radio France
Isabelle Vanier, médecin au centre de la douleur du CHU de Tours. © Radio France - Soizic Bour

Une douleur physique mais pas seulement

"Les personnes qui viennent nous voir ont souvent un lourd passif, médical mais aussi psychique", souligne le docteur Anne Philippe, praticienne au centre. "On doit d'abord beaucoup les écouter pour comprendre pourquoi ils ont mal et les aider au mieux", explique-t-elle. 

Mettre la douleur au second plan

"Je ne propose pas toujours les traitements médicamenteux en premier", note Anne Philippe. Une fois par semaine, un hypno-thérapeute et un acupuncteur sont là pour les patients. Une infirmière anime également des ateliers de relaxation-sophrologie. "Le but, c'est que les patients puissent lâcher prise et mettre la perception de leur douleur au second plan, pour une fois", explique Marie-France Coenen-Charon, infirmière au centre.

L'infirmière Marie-France Coenen-Charon et le docteur Anne Philippe. - Radio France
L'infirmière Marie-France Coenen-Charon et le docteur Anne Philippe. © Radio France - Soizic Bour

En 2017, 73 séances d'hypnose, 148 d'acuponcture et 333 entretiens psychologiques et 282 séances de relaxation sophrologie ont été effectués. Pour le 1er trimestre 2018, on en est déjà à 1 100 consultations (internes et externes), 215 séances de sophrologie, 52 d'hypnose, et 86 d'acuponcture. 

Choix de la station

France Bleu