Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Coronavirus : le confinement sera prolongé au-delà du 15 avril, Emmanuel Macron s’exprimera lundi soir

Journée mondiale de lutte contre le cancer : plus de malades mais aussi plus de traitements prometteurs

-
Par , France Bleu

Ce mardi, c'est la Journée mondiale de lutte contre le cancer. A cette occasion, l'Organisation mondiale de la santé et le Centre international de recherche sur le cancer publient deux gros rapports. Des rapports avec à la fois des chiffres inquiétants et de vrais motifs d'espoir.

Parmi les facteurs de risque de développement d'un cancer : l'obésité.
Parmi les facteurs de risque de développement d'un cancer : l'obésité. © Maxppp - Pierre HECKLER

C'est la Journée mondiale de lutte contre le cancer ce mardi. C'est le jour choisi par l'Organisation mondiale de la santé et le Centre international de recherche sur le cancer pour publier deux gros rapports sur cette maladie. Des rapports dans lesquels il y à la fois des chiffres inquiétants mais aussi de vraies raisons d'avoir de l'espoir.   

Les cas de cancers dans le monde en forte augmentation 

Les chiffres ne sont pas bons. Les cas de cancers dans le monde ont augmenté de 20% entre 2012 et 2018. Et dès maintenant, d'après l'Organisation mondiale de la santé, une personne sur cinq sera touchée par le cancer avant ses 75 ans. Et c'est la première ou la deuxième cause de mortalité des 30/69 ans dans la grande majorité des pays.

Et ça pourrait être pire dans les 20 ans à venir avec 60% de malades en plus. Surtout dans les pays en voie de développement. En cause, dans les pays en voie de développement et aussi dans les pays riches, de plus en plus la pollution de l'air et l'obésité

Mieux lutter contre ce fléau avec plus de prévention et des vaccins

Mais là où il y a de l'espoir, c'est que pour les experts on sait mieux lutter contre ce fléau, notamment avec des traitements plus adaptés. Et pour être encore plus efficace contre le cancer, les spécialistes recommandent encore plus de prévention et dans certains cas des vaccinations.  

La prévention se fait à la fois via l'hygiène de vie  - pas de tabac, le minimum d'alcool et de viandes rouges ou transformées. Et dans le suivi de sa santé : avec des tests de dépistage. Par ailleurs, pour certains cancers les experts estiment qu'il faut coupler la prévention avec des vaccins.  Comme le vaccin contre l'hépatite B car cette hépatite peut causer des cancers du foie ou le vaccin contre le papillomavirus responsable du cancer de l'utérus.  

D'après deux équipes internationale de chercheurs, avec ce vaccin et de la prévention on pourrait éliminer de la planète le cancer de l'utérus d'ici la fin du siècle. Et même d'ici 20 ans dans les pays développés. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu