Infos

Journée mondiale de lutte contre le sida : des dépistages rapides pour tester plus de monde

Par Tommy Cattaneo, France Bleu Drôme-Ardèche jeudi 1 décembre 2016 à 6:15

Dans le hall de l'hôpital de Valence, un stand était installé avec des documents sur les MST et le dépistage.
Dans le hall de l'hôpital de Valence, un stand était installé avec des documents sur les MST et le dépistage. © Radio France - Tommy Cattaneo.

30 000 personnes en France sont porteuses du virus du Sida sans le savoir. Ce jeudi, des dépistages sont organisés partout en France, pour la journée mondiale de lutte contre le Sida. Les autres MST sont aussi en augmentation, comme la syphilis.

C'est la journée mondiale de lutte contre le sida ce jeudi. A cette occasion, des dépistages rapides sont organisés partout en France y compris en Drôme Ardèche. Ce test "Trod" est anonyme et gratuit. Il permet de détecter le VIH mais aussi d'autres MST. Il existe déjà depuis plusieurs années, mais les acteurs de la prévention du Sida veulent le faire connaître au grand public, comme c'était le cas à l'hôpital de Valence ce mercredi.

"C'est comme un test de grossesse" - Emilie, infirmière à l'hôpital de Valence.

Ce n'est pas bien compliqué : il suffit d'une petite piqûre sur le doigt. "Il me faut juste une petite goutte de sang", explique Emilie, infirmière au service des maladies infectieuses, qui faisait passer les test de dépistage. "Ça fonctionne un peu comme un test de grossesse." Une fois la gouttelette appliquée sur une petite pièce de plastique blanche, un point bleu apparaît. "Ça veut dire que le test est fait correctement", poursuit Emilie. Ensuite, il faut attendre 15 minutes avant le résultat. "Là c'est bon, on ne voit pas d'autres points que le bleu donc ça veut dire que vous êtes négatif au VIH et à la syphilis."

Le test "Trod", permet de dépister le VIH mais aussi d'autres MST comme la syphilis par exemple. - Radio France
Le test "Trod", permet de dépister le VIH mais aussi d'autres MST comme la syphilis par exemple. © Radio France - Tommy Cattaneo.

Le tes "Trod" n'est pas aussi fiable qu'une prise de sang dans un centre de dépistage. "Mais ça permet de tester le plus de monde possible", détaille le docteur Hélène Champagne, infectiologue à l'hôpital de Valence. "C'est aussi pour les personnes qui n'ont pas forcement pris de risque, mais qui veulent connaître leur statut parce qu'il y a encore 30 000 personnes en France qui ne savent pas qu'elles ont le VIH."

Pour un dépistage plus approfondi, il faut se déplacer à Annonay si vous habitez en Drôme Ardèche. Le centre de dépistage de Valence est fermé ce mois-ci, faute de médecin. La structure rouvrira en janvier. Ce jeudi un dépistage rapide, anonyme et gratuit est organisé au Relais Santé Prévention, 4 rue du Clos Gaillard, à Valence.

  - Visactu
© Visactu -

  - Visactu
© Visactu -

Partager sur :