Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Jean, sur le chemin de Compostelle pour lutter contre la maladie de Parkinson

mercredi 10 avril 2019 à 17:53 Par Dominique Manent, France Bleu Pays d'Auvergne, France Bleu Saint-Étienne Loire et France Bleu

Ce jeudi est la journée mondiale de la maladie de Parkinson. Jean Morel vit avec la pathologie depuis une dizaine d'années. Pour sensibiliser les autres malades aux bienfaits de l'activité physique, il va parcourir 760 km sur le chemin de Compostelle, au départ du Puy-en-Velay en Haute-Loire.

Jean Morel effectue sa marche nordique tous les jours
Jean Morel effectue sa marche nordique tous les jours - © Jean Morel

Clermont-Ferrand, Puy-de-Dôme, Auvergne-Rhône-Alpes, France

Si vous le croisez, vous ne remarquerez probablement rien. Jean Morel ne tremble pas. Il est pourtant atteint depuis 10 ans par la maladie de Parkinson, une pathologie neurodégénérative qui touche 200.000 personnes en France. Ancien prof de tennis, passionné de sport, ce Clermontois de 65 ans se lancera le 25 avril prochain dans un défi de taille : parcourir 760 km à pied entre Le Puy-en-Velay et Saint-Jean-Pied-de-Port dans les Pyrénées. Objectif : sensibiliser les malades aux bienfaits de l'activité physique. 

Une préparation intensive

Voilà 5 ans que Jean prépare cette aventure. Chaque jour il monte sur son vélo, et chaque jour il effectue quatre heures de marche nordique, ce qui représente une vingtaine de kilomètres. Jean a toujours fait du sport et malgré la maladie bouger reste une priorité pour lui. D'autant que les médecins le répètent : la pratique d'une activité physique ou sportive améliore le quotidien des patients. Elle a une action anti-inflammatoire, évite la raideur des muscles et des articulations -Jean ne tremble pas mais il souffre de crampes très douloureuses- et a un impact positif sur le moral. C'est donc ce message que Jean souhaite faire passer auprès des malades. Quelle que soit l'activité pratiquée, même si elle est modeste, elle est capitale pour aller mieux !

35 jours de marche sur le chemin de Compostelle

Jean partira le 25 avril prochain du Puy-en-Velay. Arrivée prévue le 29 mai à Saint-Jean-Pied-de-Port. 35 étapes au programme. Il ne marchera pas seul. A ses côtés, 45 accompagnants, qui se relaieront tout au long du parcours pour l'encourager et assurer la partie logistique. Cette aventure sportive est aussi pour lui une quête spirituelle : Jean a la foi, il est catholique et sa marche coïncide avec les 20 ans d'inscription de Notre-Dame-du-Port, à Clermont-Ferrand, au patrimoine mondial de l'UNESCO

On peut suivre l'aventure de Jean sur Facebook et sur Internet : la balade de Jean helloasso