Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Journée mondiale de sensibilisation à l'autisme : "C'est le parcours du combattant pour obtenir un diagnostic"

-
Par , France Bleu Pays Basque

Pour sensibiliser le grand public à l'autisme, une journée mondiale a lieu ce mardi. Près de 3 000 personnes sont concernées au Pays basque.

Il existe un centre de ressources sur l'autisme au centre hospitalier de Bayonne.
Il existe un centre de ressources sur l'autisme au centre hospitalier de Bayonne. © Maxppp - Maxppp

Bayonne, France

C'est la journée mondiale de sensibilisation à l'autisme ce mardi. Ce trouble du développement touche 1% de la population, soit 700 000 personnes en France, et près de 3 000 au Pays basque. Des chiffres importants. Or, les parents d'enfants autistes notent toujours des difficultés d'accès à un diagnostic et à une prise en charge.

"C'est un combat quotidien et de toute une vie", explique ainsi Aline. Son fils, Théo, est autiste. Il est aujourd'hui âgé de 16 ans et il est pris en charge par l'institut médico-éducatif de Biarritz. Mais "c'est un peu le parcours du combattant pour obtenir un diagnostic." Il existe bien des centres de ressources sur l'autisme, notamment à l'hôpital de Bayonne, "mais il y a des délais longs pour obtenir des rendez-vous, sachant que la prise en charge des enfants autistes est capitale", décrit-elle.

Aline a un garçon autiste, Théo, âgé de 16 ans.

Ce problème de diagnostic est en effet récurrent en France : on estime que la moitié des enfants et 90% des adultes n'ont pas de diagnostics correctement posés. Pire, il existe une méconnaissance du trouble autistique : selon un sondage OpinionWay, réalisé en 2010, un médecin sur trois ne sait tout simplement pas ce qu'est l'autisme.

Il faut se battre pour que son enfant ait la meilleure prise en charge possible." - Aline, maman d'un garçon autiste.

Il faut donc se battre dès la naissance de son enfant pour avoir un véritable diagnostic, répète Aline. "Et puis il faut se battre pour que son enfant ait la meilleure prise en charge possible, parce qu'il n'y a pas assez de places dans les établissements spécialisés, et les places ne sont pas forcément adaptées...", énumère-t-elle. 

"Il n'y a pas assez non plus de places en foyer d'hébergement... Il y a beaucoup d'adultes autistes qui se retrouvent chez leurs parents, parce qu'il n'y a pas d'autres solutions, sauf que cela ne devrait pas être aux parents de faire ce genre de choses, il devrait y avoir suffisamment de places", insiste cette maman. Aline souligne par ailleurs le manque de professionnels formés à l'autisme. D'où l'importance d'une telle journée de sensibilisation.

Choix de la station

France Bleu