Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Journée mondiale des donneurs de sang : 400 personnes attendues à Lille

jeudi 14 juin 2018 à 6:07 Par Margot Delpierre, France Bleu Nord

C'est aujourd'hui la Journée mondiale des donneurs de sang. Une façon de remercier ceux qui donnent régulièrement mais aussi d'inciter de nouvelles personnes à faire preuve de générosité.

Chaque jour, 1.000 dons sont collectés dans les Hauts-de-France (soit 10% de la collecte nationale)
Chaque jour, 1.000 dons sont collectés dans les Hauts-de-France (soit 10% de la collecte nationale) © Maxppp - Jean-Pierre BALFIN

Lille, France

A l'occasion ce jeudi de la quinzième édition de la Journée mondiale des donneurs de sang, de nombreuses personnes sont attendues à Lille. La responsable de la Maison du don, le Dr Isabelle Renard, espère 400 donneurs contre 130 en moyenne habituellement.

Des activités pour attirer les donneurs

Pour faire du don du sang un moment un peu plus agréable, et détourner les regards inquiets de la grosse aiguille, la Maison du don mise sur de nombreuses activités. "C'est une journée de solidarité dans un cadre convivial, on veut à la fois remercier nos donneurs habituels et en accueillir de nouveaux", explique le Dr Renard. A Lille, par exemple, une chanteuse se produira, un photomaton sera installé pour repartir avec sa petite photo où il sera mentionné "J'ai donné mon sang" et des donneurs viendront aussi déguisés.

Des dons utiles

Une fois le plus dur surmonté, et la poche de sang remplie, les globules rouges, le plasma (partie liquide du sang) et les plaquettes sont séparés. Ces trois produits sanguins sont utilisés à des fins différentes. Les globules rouges servent par exemple aux patients en chimiothérapie, en hémorragie ou aux grands brûlés. Le plasma est aussi transfusé ou transformé en médicament (MDS, médicament dérivé du sang) pour favoriser la coagulation. Pour ça, on peut aussi se servir des plaquettes.

Problème : ces trois produits n'ont pas la même durée de vie. "Les globules rouges, on va les conserver 42 jours  maximum au frais. Le plasma peut être congelé jusqu'à un an. Quant aux plaquettes, elles sont conservées à température ambiante pendant cinq jours", précise le Dr Renard.

C'est pourquoi les dons, très précieux, doivent être réguliers pour permettre de remplir les stocks. Chaque jour dans les Hauts-de-France, 1.000 dons sont collectés, ce qui représente 10% du stock quotidien national. Dans la région, l'Etablissement français du sang fait en sorte d'être auto-suffisant.

Qui peut donner ?

Un entretien médical confidentiel permet, sur place, de déterminer s'il est possible de donner son sang. De manière générale, il faut répondre à quelques règles de base : 

  • Avoir entre 18 et 70 ans 
  • Peser plus de 50 kg
  • Venir avec une pièce d'identité
  • ...et le ventre plein !