Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Journée nationale du don d'organes, tous concernés, tous donneurs

-
Par , France Bleu

Depuis 2005, le 17 octobre est la journée mondiale du don d'organes et de la greffe instaurée par l'Organisation Mondiale de la Santé. En France, vous êtes tous donneurs potentiels à moins de vous inscrire sur le registre national des refus. Chaque année, 25.000 Français attendent une greffe.

Les dons d'organes ont baissé de 5% l'an dernier.
Les dons d'organes ont baissé de 5% l'an dernier. © Maxppp - Sebastien JARRY

Le don d'organes : tous concernés. C'est le message de cette nouvelle journée mondiale du don d'organes et de la greffe, instaurée depuis 2005 par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS).En France, les dons ont reculé l'an dernier pour la première fois depuis huit ans, une baisse de 5%. En France, donner ses organes est un geste altruiste, anonyme et gratuit.

Tous concernés, tous donneurs

En France, il n'existe pas de registre du "Oui", mais bien un du "Non" pour le don d'organes. Si vous ne voulez pas donner, il faut vous inscrire sur le registre national des refus. 30% des Français disent ne pas vouloir faire don de leurs organes après leur décès, mais tous ne sont pas inscrits dans ce fichier. En pratique, les médecins demandent donc l'avis de la famille du défunt avant de prélever foie, rein ou poumons, d'où l'importance d'en discuter avec vos proches.

Plus on en parle et plus on donne 

Les médecins sont formels : plus la parole se libère et plus les Français sont enclins à donner leurs organes. Aujourd'hui, la France est encore en tension et les dons manquent, notamment pour les greffes de reins. Chaque année, 10.000 patients sont en attente d'une greffe de rein, mais seulement 3500 sont pratiquées. Pourtant le rein est l'organe que l'on greffe le plus en France, suivi du foie, du cœur et des poumons. Au total, plus de 25.000 Français sont en attente d'une greffe chaque année.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu